The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Chansons tristes

Word count: 586

Song Cycle by Ernest Moret (1871 - 1949)

Show the texts alone (bare mode).

1. La mort de l'automne [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Au vent du nord
Qui le bâtonne,
Le pauvre Automne
Fuit sans remords. 

Le vent le mord,
Lui, dans sa tonne
Se pelotonne.
L’Automne est mort. 

Et son glas tinte
Comme une plainte
Dans les derniers 

Refrains de fête,
Adieu paniers !
Vendange est faite.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

2. Le cadavre est lourd [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Le cadavre est lourd 
Qu'en mes bras je porte, 
Car ma pauvre amour 
   Est morte. 

Loin, bien loin d'ici 
Que la mer m'emporte! 
Qu'elle emporte aussi 
   La morte ! 

Loin ! il faut m'enfuir. 
Au diable ! n'importe ! 
Je veux enfouir 
   Ma morte.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. Ah ! c'est en vain que je m'en vais ! [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Ah ! c’est en vain que je m’en vais ! 
Je pourrais fuir dans les étoiles, 
J’emporte, figé dans mes moelles, 
Ton souvenir doux et mauvais. 

Dans les labeurs et les paresses 
Ton souvenir me hante seul. 
Tu m’as cousu dans un linceul 
Fait de baisers et de caresses. 

Partout ton souvenir me suit, 
Femme, car ton souvenir pue, 
Odeur suave et corrompue, 
La chair, la mer, le rut, la nuit.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. Où vivre ? [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG ITA RUS

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Corinne Orde) , "Anguish", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • ITA Italian (Italiano) (Francesco Campanella) , "Angoscia", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission


Où vivre ? Dans quelle ombre
Étouffer mon ennui ?
Ma tristesse est plus sombre
  Que la nuit.

Où mourir ? Sous quelle onde
Noyer mon deuil amer ?
Ma peine est plus profonde
  Que la mer.

Où fuir ? De quelle sorte
Égorger mon remord ?
Ma douleur est plus forte
  Que la mort.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], page 249.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

5. Le ciel est transi [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG ITA

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Corinne Orde) , "Winter's day", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • ITA Italian (Italiano) (Francesco Campanella) , "Giorno d'inverno", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission


Le ciel est transi.
Sur la terre nue
La neige est venue.
Sur mon cœur aussi.

Dans l'air obscurci
Les feuilles dernières
Roulent aux ornières.
Mon bonheur aussi.

Il fait froid ici.
Les cailles, les grives,
Ont quitté nos rives.
Ma maîtresse aussi.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], page 217.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

6. Te souviens-tu du baiser ? [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Te souviens-tu du baiser,
Du premier que je vins prendre ?
Tu ne sus pas refuser,
Mais tu n'osas pas le rendre.

Te souviens-tu du baiser,
Du dernier que je vins prendre ?
Tu n'osas pas refuser ;
Mais tu ne sus pas le rendre.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], page 273.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

7. Plaintes comiques [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Sous la bise aigre 
  Qui mord, 
Notre feu maigre 
  Est mort. 

L'affreux décembre 
  Gelé, 
Dans notre chambre 
  Je l'ai. 

Rempli d'un sombre 
  Effroi, 
Tout seul dans l'ombre 
  J'ai froid. 

Hélas ! que n'ai-je 
  Du feu 
Contre la neige 
  Un peu ! 

Opiniâtre 
  Espoir !
Car le pauvre âtre 
  Est noir. 

En vain mon âme 
  Attend 
La rouge flamme 
  D'antan. 

Sous la bise aigre 
  Qui mord, 
Notre feu maigre 
  Est mort.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], pages 238-239.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

8. Te souviens-tu d'une étoile ? [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): RUS

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.


Te souviens-tu d'une étoile
Qui nous regardait un soir,
Ainsi qu'un oeil sous un voile,
  Dans le ciel noir ?

Nous avons fait la grimace
A cet astre curieux,
Cachant à demi sa face
  Pour nous voir mieux.

Elle est toujours dans l'espace.
Mais c'est l'étoile aujourd'hui
Qui là-haut fait la grimace
  A mon ennui.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], page 275.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

9. Nocturne [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Le jour fuit, 
La mer roule 
Et roucoule 
Dans la nuit, 

Et le bruit 
De la houle 
Berce et soûle 
Mon ennui, 

Et je doute 
Si j'écoute 
Dans les sons 

De la grève 
Les chansons 
Du vieux rêve.


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], pages 280-281.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

10. Insomnie [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Ah ! le sommeil aussi maintenant m'est un leurre. 
Plein de regrets, comme un cadavre est plein de vers, 
Je veille, le corps veule et l'esprit à l'envers. 
Aucun songe riant de l'aile ne m'effleure. 

Et j'écoute sonner la demie après l'heure, 
L'heure après la demie, et toujours, à travers 
Les ténèbres, mes yeux restent tout grands ouverts. 
Comme le jour est long à venir, quand on pleure ! 

Du temps que nous dormions l'un à l'autre enlacés, 
Quoique las, nous trouvions qu'il venait vite assez. 
Même il venait trop tôt dans nos nuits d'insomnie. 

Mais mon cœur n'ayant plus le tien auprès de lui, 
L'attente du malin me paraît infinie. 
Comme le jour est long à venir aujourd'hui !


Confirmed with Les caresses, Nouvelle Édition, Paris, G. Charpentier, [no date], pages 200-201.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works