Mélodies sur des poésies anciennes

Song Cycle by André Jolivet (1905 - 1974)

Word count: 182

1. Lay ou plutôt rondeau [sung text not yet checked]

Mort, j'appelle de ta rigueur,
Qui m'as ma maîtresse ravie,
Et n'es pas encore assouvie
Si tu ne me tiens en langueur :

[Onc]1 puis n'eus force [ni]2 vigueur ;
Mais que te [nuisoit]3-elle en vie,
Mort ?

Deux étions et n'avions qu'un coeur ;
S'il est mort, force est que dévie,
Voire, ou que je vive sans vie
Comme les images, par coeur,
Mort !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Laura Prichard) , "Death, I appeal to your harshness", copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Martin: "Or"
2 Martin: "ne"
3 Martin: "nuisait"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Rondel [sung text not yet checked]

Tu te brusles à la chandelle !
Helas ! mon cueur, ne vois tu pas
Que danger est tousjours au pas,
Qui fait à tous guerre mortelle ?
Soyes seur que tu l’auras belle
Se tu n’y vas bien par compas ;
Tu te brusles à la chandelle.

Sont-ce chastaignes qu’on y pelle,
A ton advis, pour ton repas ?
Nennil. Retrais toy tout le pas,
Ains qu’on te frape au cul la pelle.
Tu te brusles à la chandelle.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Paroles de Marie à son fils [sung text not yet checked]

Mon cher enfant, ma très douce portée,
Mon bien, mon cœur, mon seul avancement,
Ma tendre fleur que j'ai longtemps portée
Et engendré de mon sein proprement,
Mon doux enfant, mon vrai Dieu et mon père.

Authorship

According to an epigram in Revue de Bruxelles, Volume 11, 1840, page 33, this is from Le Mystère de la Passion, so we are guessing that the authors are Arnoul and Simon Gréban.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]