The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Quatre regrets de J. Du Bellay

Word count: 439

Song Cycle by Marcel Delannoy (1898 - 1962)

Show the texts alone (bare mode).

1. Heureux [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG ENG

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Barbara Miller) , "When will I see again, alas", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English [singable] (E. Adelaide Hahn) , "Sonnet"


Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.


Text as used by Talma:
Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquist la Toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son aage!
Quand revoiray-je, hélas! de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Revoiray-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup d'avantage?
Plus me plaist le séjour qu'ont basty mes ayeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaist l'ardoise fine;
Plus mon Loyre gaulois que le Tybre latin,
Plus mon petit Lyreé que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.

Submitted by Barbara Miller

2. Fêtes romanesques [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Se fâcher tout le jour d'une fâcheuse chasse, 
Voir un brave taureau se faire un large tour. 
Étonné de se voir tant d'hommes alentour, 
Et cinquante piquiers affronter son audace :

Le voir en s'élançant venir la tête basse, 
Fuir et retourner d'un plus brave retour, 
Puis le voir à la en pris fin quelque détour, 
Percé de mille coups, ensanglanter la place :

Voir courir aux flambeaux, mais sans se rencontrer, 
Donner trois coups d'épée, en armes se montrer, 
Et tout autour du camp un rempart de Tudesques :

Dresser un grand apprêt, faire attendre longtemps, 
Puis donner à la fin un maigre passe-temps : 
Voilà tout le plaisir des fêtes romanesques.


Note: this is the modernized spelling of the text.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. Je ne chante [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


[ ... ]
Je ne chante, Magny, je pleure mes ennuis, Ou, pour le dire mieux, en pleurant je les chante ; Si bien qu'en les chantant, souvent je les enchante : Voilà pourquoi, Magny, je chante jours et nuits. Ainsi chante l'ouvrier en faisant son ouvrage, Ainsi le laboureur faisant son labourage, Ainsi le pèlerin regrettant sa maison, Ainsi l'aventurier en songeant à sa dame, Ainsi le marinier en tirant à la rame, Ainsi le prisonnier maudissant sa prison.

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. Carnaval [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Voici le carnaval, menons chacun la sienne, 
Allons baller en masque, allons nous promener, 
Allons voir Marc Antoine ou Zany bouffonner 
Avec son Magnifique à la vénitienne :

Voyons courir le pal à la mode ancienne, 
Et voyons par le nez le sot buffle mener : 
Voyons le fier taureau d'armes environner, 
Et voyons au combat l'adresse italienne :

Voyons d'œufs parfumés un orage grêler, 
Et la fusée ardent siffler menu par l'air. 
Sus donc, dépêchons-nous, voici la pardonnance :

Il nous faudra demain visiter les saints lieux, 
Là nous ferons l'amour, mais ce sera des yeux, 
Car passer plus avant, c'est contre l'ordonnance.


Note: modernized spelling.

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works