The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Trois mélodies

Word count: 275

by Marcel Delannoy (1898 - 1962)

Show the texts alone (bare mode).

2. Les plaintes d’Ariane [ sung text verified 1 time]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Le vent qui fait tomber les prunes,
   Les coings verts,
Qui fait vaciller la lune,
Le vent qui mène la mer,
Le vent qui rompt et qui saccage,
   Le vent froid,
Qu’il vienne et qu’il fasse rage
Sur mon coeur en désarroi!
Qu’il vienne comme dans les feuilles
   Le vent clair
Sur mon coeur, et qu’il le cueille
Mon coeur et son suc amer.
Ah! qu’elle vienne la tempête
   Bond par bond,
Qu’elle prenne dans ma tête
Ma douleur qui tourne en rond.
Ah! qu’elle vienne, et qu’elle emporte
   Se sauvant,
Mon coeur lourd comme une porte
Qui s’ouvre et bat dans le vent.
Qu’elle l’emporte et qu’elle en jette
   Les morceaux
Vers la lune, à l’arbre, aux bêtes,
Dans l’air, dans l’ombre, dans l’eau,
Pour que plus rien ne me revienne
   A jamais,
De mon âme et de la sienne
  Que j’aimais...


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. M'entendez-vous ainsi ? [ sung text not verified ]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


France gentille et verdoyante, 
Qui fait les femmes et le vin 
Comme on en chercherait en vain 
Sur toute Europe environnante, 

Si je te chante à ma façon, 
Chacun se détourne et se moque, 
Mais un jour arrive l’époque 
Où l’oreille entend la chanson. 

Tel qui jadis me voulut mordre, 
Voyant ma figure à l’envers, 
Comprendra soudain que mes vers 
Furent les serviteurs de l’ordre. 

Il sera vite mon ami, 
Disant : Commit-il d’autres crimes 
Que de distribuer ses rimes 
Tant au bout des vers que parmi. 

Courage ! Ronsard te l’enseigne ; 
Car, s’il est aujourd’hui vainqueur, 
La rose lui troua le cœur. 
C’est pourquoi de l’encre je saigne. 

L’homme ne ressent pas l’effet 
D’un rossignol au chant diurne, 
Et mieux le convainct, dans une urne, 
Notre cœur en cendres défait.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works