The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Chants et danses de la mort

Word count: 847

Song Cycle by Modest Petrovich Musorgsky (1839 - 1881)

Original language: Песни и пляски смерти = Pesni i pljaski smerti

1. Berceuse

Language: French (Français) after the Russian (Русский)

Authorship

  • Translation from Russian (Русский) to French (Français) copyright © 2011 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Un enfant gémit. Une bougie
Scintille faiblement autour.
Toute la nuit, berçant le berceau,
Une mère n'a pas trouvé le sommeil.
Tôt le matin, doucement à la porte
La mort au cœur tendre frappe !
Surprise, la mère regarde avec inquiétude...
"N'aie pas peur, ma chère !
Le matin pâle apparaît à la fenêtre...
En pleurant, en t'inquiétant, en aimant,
Tu t'es fatiguée, fais un petit somme,
Je vais m'asseoir à ta place.
Tu n'as pas réussi à calmer l'enfant.
Je vais chanter plus doucement que toi."
"Chut ! mon enfant s'agite et remue.
Et tourmente mon âme."
"Bien, avec moi il sera bientôt calmé.
Dodo, l'enfant do."
"Ses joues pâlissent, sa respiration faiblit...
Ah, tais-toi, s'il te plaît !..."
"C'est bon signe, sa souffrance se calme,
Dodo, l'enfant do."
"Va-t'en, maudit !
Avec ta tendresse tu as tué ma joie !"
"Non, j'ai apporté un sommeil paisible au bébé ,
Dodo, l'enfant do."
"Aie pitié, arrête au moins un instant
Ta chanson horrible."
"Regarde, il s'est endormi avec ma chanson paisible.
Dodo, l'enfant do."


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

2. Sérénade

Language: French (Français) after the Russian (Русский)

Authorship

  • Translation from Russian (Русский) to French (Français) copyright © 2011 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Délice magique, nuit d'azur,
Crépuscule printanier frémissant.
Une jeune fille malade se penche à la fenêtre, écoutez
Ce que chuchote le silence de la nuit.
Le sommeil ne vient pas dans ses yeux brillants,
La vie semble l'appeler pour le plaisir,
Et sous la fenêtre, dans le silence, à minuit,
La mort chante une sérénade :
"Dans l'obscurité de la captivité, sévère et étouffante,
Ta jeunesse se fane ;
En chevalier du mystère, aux pouvoirs miraculeux,
Je te délivrerai.
Lève-toi, regarde-toi, de beauté
Ton visage transparent brille.
Tes joues roses, tes cheveux ondulés
Entoure ton visage, comme un nuage,
L'éclat bleu de tes yeux perçants
Est plus brillant que le ciel et le feu ;
Ton souffle s'exhale avec la chaleur de midi...
Tu m'as séduit.
Ton oreille est captive de ma sérénade
Ton murmure appelle un chevalier,
Le chevalier est venu pour le dernier présent :
L'heure de l'extase est arrivée.
Ton corps est délicat, son tremblement est enivrant...
Oh, je vais t'étouffer
De mes bras forts : mon discours amoureux,
Écoute-le !... silence!... Tu es à moi !"


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

3. Trepak

Language: French (Français) after the Russian (Русский)

Authorship

  • Translation from Russian (Русский) to French (Français) copyright © 2011 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Forêt et clairières, solitude tout autour,
Une tempête de neige pleure et gémit,
Cela semble comme si dans l'obscurité de la nuit
Le démon enterrait quelqu'un ;
Allons, c'est bien cela ! dans le noir, un homme,
La mort l'embrasse, le caresse,
Avec l'ivrogne elle danse un trepak,
Elle chante un chant à son oreille :
Oh, petit homme, malheureux vieillard,
Ivre, saoul, tu as trébuché sur le chemin,
Mais la sorcière, s'est levée, a bondi,
De la clairière t'a amené inopinément dans la forêt dense.
Tourmenté par angoisse, l'anxiété et le besoin,
Allonge-toi, et sommeille et endors-toi, mon cher !
Je te protégerai avec de la neige, mon chéri,
Autour de toi je commencerai un grand jeu.
Secoue le lit, tempête de neige !
Hé ! commence ta chanson, enfant de la saison,
Un conte qui prolonge la nuit,
De sorte que l'ivrogne sombre dans le sommeil.
Hé ! vous, forêts, cieux et nuages,
Obscurité, vents et neige virevoltante,
Tressez un manteau de neige et de duvet,
Avec lui je couvrirai le vieil homme comme un bébé...
Dors, mon petit ami, petit paysan heureux,
L'été est arrivé et fleurit !
Au-dessus des champs le soleil rit et les faucilles jouent,
Une petite chanson s'élève, les colombes volent...


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

4. Le général

Language: French (Français) after the Russian (Русский)

Authorship

  • Translation from Russian (Русский) to French (Français) copyright © 2011 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La bataille fait rage, les cuirasses brillent,
Les canons rugissent sauvagement,
Les régiments courent , les chevaux se ruent,
Et des rivières rouges coulent.
Le midi brûle, les gens se battent ;
Le soleil décline, la bataille est plus violente.
Le crépuscule s'estompe, mais ils se battent encore,
Les ennemis, férocement et atrocement.
Et la nuit tombe sur le champ de bataille.
Les escadrons se séparent dans l'obscurité...
Tout est calme, et dans le brouillard de la nuit
Les gémissements montent vers le ciel.
Ensuite, brillant sous la lune,
Sur son cheval de bataille,
Les os à la blancheur étincelante,
La mort est apparue ; et dans le silence
Écoute les cris et les prières
Pleine de satisfaction et de fierté,
Comme un général, le lieu de la bataille
Elle en fait le tour.
Et étant montée au sommet de la colline, elle regarde,
Immobile, et sourit...
Et au-dessus du champ de bataille
Retentit sa voix fatale :
"La bataille est terminée ! J'ai vaincu tout le monde !
Vous m'êtes tous soumis, soldats !
En vie, vous vous disputiez, je vous ai réconcilié !
Levez-vous pour la parade, cadavres !
Défilez devant moi d'un pas solennel,
Je veux compter mes troupes ;
Ensuite déposez vos os dans la terre,
Il est doux de se reposer de la vie dans la terre !
Année après année, elles paseront.
Et même le souvenir de vous disparaîtra.
Je n'oublierai pas et haut et fort au-dessus de vous
Se tiendra une fête à minuit !
Avec une danse, le sol vierge
Je le piétinerai d'un pas lourd, de l'ombre de la mort,
Les os ne pourront jamais sortir,
Vous ne pourrez jamais revenir sur la terre !"


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works