The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Le chant de la lamentation

Word count: 907

Song Cycle by Gustav Mahler (1860 - 1911)

Original language: Das klagende Lied

1. Histoire de la forêt

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2009 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Il y avait une reine fière,
adorable au-delà de toute mesure ;
Aucun chevalier ne réussissait à gagner son cœur,
elle les regardait tous avec haine.
Ô malheur, exquise dame !
Pour qui ton doux corps fleurira-t-il ?

Dans la forêt une fleur rouge poussait,
ah, aussi belle que la reine,
le chevalier qui trouverait la fleur
la gagnerait en mariage.
Ô malheur, fière reine !
Quand ton cœur sera-t-il brisé ?

Deux frères allèrent dans la forêt,
à la recherche de la fleur :
L'un était gracieux et doux,
L'autre ne savait que blasphémer !
Ô chevalier, mon horrible chevalier,
Ô arrête tes blasphèmes !

Après avoir marché un moment,
ils se séparèrent ;
Ils cherchèrent en hâte
à travers la forêt et la lande.
Vous, chevaliers, dans une telle hâte,
qui de vous trouvera la fleur ?

le plus jeune traversa la forêt et la lande,
il n'eut pas à chercher longtemps :
Bientôt il vit de loin près d'un saule
la fleur rouge se dresser.
Il la mit à son chapeau,
et s'étendit pour se reposer.

L'autre passa par un ravin sauvage,
il chercha dans la lande en vain,
et comme le soir tombait,
il arriva au saule vert.
Ô malheur, quand il trouva son frère endormi,
la fleur au chapeau, attachée avec un ruban vert.

Toi, merveilleux rossignol,
et toi, rouge-gorge des haies,
ne pouvez-vous pas avec votre doux chant
réveiller le pauvre chevalier ?
Toi, la fleur rouge à son chapeau,
tu brilles et tu luis comme du sang !

Un œil regarde avec une joie sauvage,
son éclat ne ment pas :
une épée d'acier luit à son côté,
et maintenant il la sort.
L'aîné rit sous le saule,
le plus jeune sourit comme en rêve.

Vous les fleurs, pourquoi êtes-vous si lourdes de rosée ?
Il me semble que c'est des larmes !
Vous les vents, pourquoi soufflez-vous ici si tristement,
que veulent dire vos murmures ?

"Dans la forêt, sur la lande verte,
il y avait un vieux saule."


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

2. Le ménestrel

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2009 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Près d'un saule, dans une forêt fraîche,
où des choucas et des corbeaux voltigent,
là repose un chevalier blond
enterré sous des feuilles et des fleurs.
Là-bas c'est si calme et plein de parfum,
comme si des pleurs se mouvaient dans l'air !
Ô chagrin, hélas ! Ô chagrin !

Un ménestrel, un jour, passa par là,
il vit un petit os qui brillait ;
il le ramassa, comme si c'était un roseau
dans lequel il pourrait tailler une flûte.
Ô ménestrel, mon cher ménestrel,
quelle étrange musique ce sera !
Ô chagrin, hélas ! Ô chagrin !

Le ménestrel porta la flûte à ses lèvres
et la fit sonner fort :
Ô miracle, ce qui arriva alors !
Quel chant étrange et désolé !
Il résonna si triste et pourtant si beau,
qui l'entendait risquait de mourir de chagrin !
Ô chagrin, chagrin !

"Ah, ménestrel, mon cher ménestrel !
Je dois me lamenter maintenant :
Pour une petite fleur brillamment colorée
Mon frère m'a tué !
Dans la forêt blanchissent mes jeunes os,
mon frère épouse une femme délicieuse !"
Ô chagrin, chagrin, hélas !

Le ménestrel alla de tous côtés,
partout jouant sa musique.
"Hélas, hélas, mes chers amis,
que pensez-vous de ma chanson ?
Je dois monter au château royal,
monter auprès de l'adorable épouse du roi."
Ô chagrin, hélas, chagrin !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

3. Pièce pour mariage

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2009 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Au sommet d'un rocher, le château brille,
Des clairons et des trompettes retentissent.
Là-bas se tiennent la troupe des chevaliers courageux,
les dames avec des colliers d'or.
Que signifient ces sons joyeux et plein d'entrain ?
Qu'est-ce qui brille dans la salle du roi ?
Ô joie, hourrah ! Joie !

Et ne connaissez-vous pas la cause de cette joie ?
Hé ! cela je peux vous le dire !
La reine doit se marier aujourd'hui
avec le jeune chevalier !
Regardez-la, la fière reine !
Aujourd'hui son cœur fier sera brisé !
Ô joie, hourra ! Joie !

Pourquoi le roi est-il si silencieux et si pâle ?
Il n'entend pas les sons joyeux !
Il ne voit pas les invités fiers et riches,
il ne voit pas la charmante beauté de la reine !

Pourquoi le roi est-il si pâle et si silencieux ?
Qu'est-ce qui trouble sa tête ?
Un ménestrel se tient à la porte !
Pourquoi ce ménestrel est-il venu ?
Ô chagrin, hélas ! Ô chagrin !

"Ô ménestrel, mon cher ménestrel,
je dois me lamenter maintenant !
Pour une petite fleur brillamment colorée
Mon frère m'a tué !
Dans la forêt blanchissent mes jeunes os,
mon frère épouse une femme délicieuse !"
Ô chagrin, hélas, chagrin !

Alors le roi saute de son trône
et regarde les invités du mariage.
Et il prend la flûte avec un mépris coupable
et la porte à ses lèvres !
Ô horreur, quel son retentit maintenant !
Entendez-vous l'histoire épouvantable ?

"Ah, frère, mon cher frère,
c'est toi qui m'as tué !
Maintenant tu joues sur mon os,
pour cela je dois me lamenter à jamais !
Pourquoi as-tu donné ma jeune vie
à la mort ?"
Ô chagrin, hélas ! Ô chagrin !

Sur le sol la reine gît,
les timbales et les clairons sont silencieux.
Terrorisés, les chevaliers et leurs dames s'enfuient,
les vieux murs s'écroulent !
Les lumières se sont éteintes dans la salle du roi !
Que reste-t-il maintenant du repas de noces ?
Ô chagrin !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works