Trois Chansons

Song Cycle by Florent Schmitt (1870 - 1958)

Word count: 182

1. Un cantique [sung text checked 1 time]

La prière est bien loin du ciel, faite des plaines
Où pour le vert des près on fuit l'azur du ciel,
Les étoiles en fleurs pour d'humbles marjolaines,
Et les rayons divins pour les rayons du miel.

La prière est moins loin du ciel, dite des pentes.
La pâquerette éclot des astres faits pour nous.
Les génuflexions sont à peine tombantes,
Car la terre est déjà plus proche des genoux.

La prière est plus près du ciel, chantée aux cimes,
L'aurore y met son rose, un lac son tendre bleu,
Et la candide neige, en ses blancheurs sublimes,
Lui tisse un vêtement moins indigne de Dieu.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Femme et chatte [sung text not yet checked]

Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir.

Elle cachait - la scélérate ! -
Sous ses mitaines de fil noir
Ses meurtriers ongles d'agate,
Coupants et clairs comme un rasoir.

L'autre aussi faisait la sucrée
Et rentrait sa griffe acérée,
Mais le diable n'y perdait rien...

Et dans le boudoir où, sonore,
Tintait son rire aérien
Brillaient quatre points de phosphore.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • GER German (Deutsch) (Pierre Mathé) , "Weib und Katze", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Si mon cœur avait des ailes [sung text not yet checked]

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship