Le Parc

Song Cycle by Fernand Ochsé (1879 - 1944)

Word count: 1206

1. Pantomime [sung text not yet checked]

Pierrot, qui n'a rien d'un Clitandre,
Vide un flacon sans plus attendre,
Et, pratique, entame un pâté.

Cassandre, au fond de l'avenue,
Verse une larme méconnue
Sur son neveu déshérité.

Ce faquin d'Arlequin combine
L'enlèvement de Colombine
Et pirouette quatre fois.

Colombine rêve, surprise
De sentir un cœur dans la brise
Et d'entendre en son cœur des voix.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CHI Chinese (中文) (Yen-Chiang Che) , "啞劇", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Laura Claycomb) (Peter Grunberg) , "Pantomime", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Charles Hopkins) , "Pantomime", written 2002, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Charles Hopkins) , "Pantomime", written c2005, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Ingrid Schmithüsen) , "Pantomime", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Sur l'herbe [sung text not yet checked]

L'abbé divague. - Et toi, marquis,
Tu mets de travers ta perruque.
- Ce vieux vin de Chypre est exquis
Moins, [Camargo]1, que votre nuque.

- Ma flamme . . . Do, mi, sol, la, si.
- L'abbé, ta noirceur se dévoile.
- Que je meure, Mesdames, si 
Je ne vous décroche une étoile !

- Je voudrais être petit chien !
Embrassons nos bergères, l'une
Après l'autre. - Messieurs, eh bien ?
Do, mi, sol. - Hé ! bonsoir, la Lune !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Laura Prichard) , "On the grass", copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Camargo was an eighteenth-century ballerina.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. À la promenade  [sung text not yet checked]

Le ciel si pâle et les arbres si grêles 
Semblent sourire à nos costumes clairs 
Qui vont flottant [légers]1, avec des airs 
De nonchalance et des mouvements d'ailes. 

Et le vent doux ride l'humble bassin. 
Et la lueur du soleil qu'atténue 
L'ombre des bas tilleuls de l'avenue 
Nous parvient bleue et mourante à dessein. 

Trompeurs exquis et coquettes charmantes, 
Coeurs tendres, mais affranchis du serment. 
Nous devisons délicieusement, 
Et les amants lutinent les amantes, 

De qui la main imperceptible sait 
Parfois donner un soufflet, qu'on échange 
Contre un baiser sur l'extrême phalange 
Du petit doigt, et comme, la chose est 

Immensément excessive et farouche, 
On est puni par un regard très sec. 
Lequel contraste, au demeurant, avec 
La moue assez clémente de la bouche.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Charles Hopkins) , "Strolling", written 2002, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Charles Hopkins) , "À la promenade", written c2005, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ITA Italian (Italiano) (Ferdinando Albeggiani) , "La passeggiata", copyright © 2010, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 omitted by K. Sorabji

Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Poom Andrew Pipatjarasgit [Guest Editor]

4. Dans la grotte [sung text not yet checked]

  Là! Je me tue à vos genoux !
  Car ma détresse est infinie,
Et la tigresse épouvantable d'Hyrcanie
  Est une agnelle au prix de vous.

  Oui, céans, cruelle Clymène,
  Ce glaive, qui dans maints combats
Mit tant de Scipions et de Cyrus à bas,
  Va finir ma vie et ma peine!

  Ai-je même besoin de lui
  Pour descendre aux Champs-Élysées?
Amour perça-t-il pas de flèches aiguisées
  Mon cœur, dès que votre œil m'eut lui?

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Charles Hopkins) , written 2002, first published 2002, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Charles Hopkins) , "In the Grotto", written c2005, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Les ingénus [sung text not yet checked]

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,
Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent 
Interceptés ! -- Et nous aimions ce jeu de dupes.

Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c'étaient des éclairs soudains des nuques blanches,
Et ce regal comblait nos jeunes yeux de fous.

Le soir tombait, un soir equivoque d'automne :
Les belles se pendant rêveuses à nos bras,
Dirent alors des mots si spéciaux, tout bas,
Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s'étonne.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English [singable] (Nita Cox) , "Youthful lovers", first published 1904
  • ENG English (Jordyn Elizabeth Beranek) , "Young lovers", copyright © 2014, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Die Arglosen", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Cortège [sung text not yet checked]

Un singe en veste de brocart 
Trotte et gambade devant elle 
Qui froisse un mouchoir de dentelle 
Dans sa main gantée avec art, 

Tandis qu'un négrillon tout rouge 
Maintient à tour de bras les pans 
De sa lourde robe en suspens, 
Attentif à tout pli qui bouge, 

Le singe ne perd pas des yeux
La gorge blanche de la dame, 
Opulent trésor que réclame 
Le torse nu de l'un des dieux ; 

Le négrillon parfois soulève 
Plus haut qu'il ne faut, l'aigrefin,
[Son]1 fardeau somptueux, afin 
De voir ce dont la nuit il rêve ;

Elle va par les escaliers, 
Et ne paraît pas davantage 
Sensible à l'insolent suffrage 
De ses animaux familiers.

Authorship

See other settings of this text.

View original text (without footnotes)
1 Pijper: "Soit" ?

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

7. Les coquillages [sung text not yet checked]

Chaque coquillage incrusté
Dans la grotte où nous nous aimâmes
A sa particularité,

L'un a la pourpre de nos âmes
Dérobée au sang de nos coeurs
Quand je brûle et que tu t'enflammes;

Cet autre affecte tes langueurs
Et tes pâleurs alors que, lasse,
Tu m'en veux de mes yeux moqueurs;

Celui-ci contrefait la grâce
De ton oreille, et celui-là
Ta nuque rose, courte et grasse;

Mais un, entre autres, me troubla.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

8. Fantoches [sung text not yet checked]

Scaramouche et Pulcinella,
Qu'un mauvais dessein rassembla,
Gesticulent noirs sous la lune,

Cependant l'excellent docteur Bolonais
Cueille avec lenteur des simples
Parmi l'herbe brune.

Lors sa fille, piquant minois,
Sous la charmille, en tapinois,
Se glisse demi-nue,

En quête de son beau pirate espagnol,
Dont un [langoureux]1 rossignol
Clame la détresse à tue-tête.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CAT Catalan (Català) (Anna Brull Piñol) , "Titelles", copyright © 2010, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Laura Claycomb) (Peter Grunberg) , "Puppets", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • FIN Finnish (Suomi) (Erkki Pullinen) , "Marionetit", copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Marionetten", copyright © 2014, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Elaine Marie Ortiz-Arandes) , "Marionetten", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Debussy: "amoureux"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

9. Cythère [sung text not yet checked]

Un pavillon à claires-voies
Abrite doucement nos joies
Qu'éventent des rosiers amis;

L'odeur des roses, faible, grâce
Au vent léger d'été qui passe,
Se mêle aux parfums qu'elle a mis ;

Comme ses yeux l'avaient promis,
Son courage est grand et sa lèvre
Communique une exquise fièvre ;

Et l'Amour comblant tout, hormis
La Faim, sorbets et confitures
Nous préservent des courbatures.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

10. En bateau [sung text not yet checked]

L'étoile du berger tremblote
Dans l'eau plus noire et le pilote
Cherche un briquet dans sa culotte.

C'est l'instant, Messieurs, ou jamais,
D'être audacieux, et je mets
Mes deux mains partout désormais !

Le chevalier Atys, qui gratte
Sa guitare, à Chloris l'ingrate
Lance une oeillade scélérate.

L'abbé confesse bas Eglé,
Et ce vicomte déréglé
Des champs donne à son coeur la clé.

Cependant la lune se lève
Et l'esquif en sa course brève
File gaîment sur l'eau qui rêve.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

11. Le faune [sung text not yet checked]

Un vieux faune de terre cuite
Rit au centre des boulingrins,
Présageant sans doute une suite
Mauvaise à ces instants sereins

Qui m'ont conduit et t'ont conduite,
-- Mélancoliques pèlerins, --
Jusqu'à cette heure dont la fuite
Tournoie au son des tambourins.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CZE Czech (Čeština) (Jaroslav Vrchlický) , "Na sošku fauna v parku"
  • ENG English (Peter Low) , "The faun", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English [singable] (Nita Cox) , "The dancing faun"
  • ENG English (Charles Hopkins) , "The faun", written 2002, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Charles Hopkins) , "The Faun", written c2005, copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Der Faun", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission
  • HUN Hungarian (Magyar) (Tamás Rédey) , "A faun", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

12. Les indolents [sung text not yet checked]

"Bah ! malgré les destins jaloux,
Mourons ensemble, voulez-vous ?
- La proposition est rare.

- Le rare est le bon. Donc mourons
Comme dans les Décamérons.
- Hi ! hi ! hi ! quel amant bizarre !

- Bizarre, je ne sais. Amant
Irréprochable, assurément.
Si vous voulez, mourons ensemble ?

- Monsieur, vous raillez mieux encor
Que vous n'aimez, et parlez d'or;
Mais taisons-nous, si bon vous semble ! "

Si bien que ce soir-là Tircis
Et Dorimène, à deux assis
Non loin de deux sylvains hilares,

Eurent l'inexpiable tort
D'ajourner une exquise mort.
Hi! hi! hi! les amants bizarres !

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

13. Colombine [sung text not yet checked]

Léandre le sot,
Pierrot qui d'un saut,
  De puce
Franchit le buisson,
Cassandre sous son
  Capuce, 

Arlequin aussi,
Cet aigrefin si
  Fantasque
Aux costumes fous,
Ses yeux luisants sous
  Son masque, 

- Do, mi, sol, mi, fa, -
Tout ce monde va,
  Rit, chante
Et danse devant
Une belle enfant
  Méchante 

Dont les yeux pervers
Comme les yeux verts
  Des chattes
Gardent ses appas
Et disent: "À bas
  Les pattes!" 

- Eux ils vont toujours! -
Fatidique cours
  Des astres,
Oh! dis-moi vers quels
Mornes ou cruels
  Désastres 

L'implacable enfant,
Preste et relevant
  Ses jupes,
La rose au chapeau,
Conduit son troupeau
  De dupes?

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

14. L'amour par terre [sung text not yet checked]

Le vent de l'autre nuit a jeté bas l'Amour
Qui, dans le coin le plus mystérieux du parc,
Souriait en bandant malignement son arc,
Et dont l'aspect nous fit tant songer tout un jour !

Le vent de l'autre nuit l'a jeté bas ! Le marbre
Au souffle du matin tournoie, épars. C'est triste
De voir le piédestal, où le nom de l'artiste
Se lit péniblement parmi l'ombre d'un arbre,

Oh ! c'est triste de voir debout le piédestal
Tout seul ! Et des pensers mélancoliques vont
Et viennent dans mon rêve où le chagrin profond
Évoque un avenir solitaire et fatal.

Oh ! c'est triste ! - Et toi-même, est-ce pas ! es touchée
D'un si dolent tableau, bien que ton oeil frivole
S'amuse au papillon de pourpre et d'or qui vole
Au-dessus des débris dont l'allée est jonchée.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]