The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Le Paradis et la Péri

Word count: 3425

Song Cycle by Robert Schumann (1810 - 1856)

Original language: Das Paradies und die Peri

1. À la porte du Paradis un matin

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Alto solo
 À la porte du Paradis un matin
 Se tenait une Péri, inconsolable ;
 Et comme elle écoutait les sources de vie,
 Les flots d'harmonie résonner à l'intérieur,
 Et comme la lumière brillait sur ses ailes,
 À travers les portes à moitié ouvertes :
 Elle pleurait d'être exclue de ces prairies,
 À voir sa race coupable.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

2. Combien sont heureux ceux qui se promènent, les saints esprits

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 Combien sont heureux ceux qui se promènent, les saints esprits 
 Dans le parfum des fleurs, qui ne se fanent jamais !
 Bien qu'à moi aussi soient les jardins de la terre et de la mer,
 Et que je cueille moi-même des fleurs parmi les étoiles :
 Une petite fleur du ciel est plus belle que toutes les autres !
 Le lac de Cachemire brillait aussi ensoleillé et pur
 Avec l'éclat de son île de platanes, 
 Et là-bas les flots coulaient sur le sable doré,
 Mais hélas ! seulement c'est connu des bienheureux ;
 Une goutte du ciel est plus belle que toutes les autres !
 Va, envole-toi d'étoile en étoile,
 D'un monde à un monde lumineux, aussi loin
 Que le ciel étend la voûte du palais du soleil,
 Prends tous les plaisirs de toutes les sphères
 Et à travers les temps sans fin qu'ils se prolongent :
 Un petit moment de ciel est plus beau que tous les autres !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

3. L'ange glorieux par qui la porte

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Récitatif Ténor solo
 L'ange glorieux par qui la porte
 De la lumière était gardée, 
 Et comme il s'approchait plus près et entendait
 Le doux chant, il fit tomber une larme ;
 Il dit :

L'ange
 Pour toi, enfant du tronc, belle, mais pleine de péchés
 Je peux annoncer pourtant un espoir heureux.
 Dans le livre du destin se trouvent les paroles :
 « La faute de la Péri sera effacée
 Si elle apporte à cette porte éternelle
 Le don que le ciel aime par-dessus tout ! »
 Va, cherche-le et tu deviendras pure :
 Je laisserai volontiers entrer celle qui a expié !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

4. Où vais-je le trouver ? Où fleurit, où repose

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 Où vais-je le trouver ? Où fleurit, où repose
 Le don qui satisfera le ciel ? 
 Je connais l'urne, pleine de trésors,
 Enterrée profondément sous les colonnes de Chilminar ;
 J'ai vu le vert des îles des parfums
 En fleurs de nombreuses brasses sous la mer ;
 Je sais aussi où les Génies
 Cachent la coupe du roi Jamshid.
 Elle est faite d'or et de joyaux,
 Et l'élixir de vie est sa boisson.
 Mais le ciel voudra-t-il d'un tel don ?
 Chaque diamant d'une couronne brillerait-il 
 Comme les marches du trône merveilleux d'Allah ?
 Et, l'élixir, que serait-il
 Dans les profondeurs de l'éternité !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

5. Ainsi elle songeait et battit des ailes

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Ainsi elle songeait et battit des ailes
 À présent au-dessus des collines fleuries d'Inde.

Quatuor vocal
 Ô douce terre ! Ô magnificence des dieux !
 Les palmiers chuchotent doucement,
 La nuit étoilée scintille,
 Là, la mer écume sur le fond d'ambre
 Au-dessus des récifs de corail,
 Là le feu brûlant du soleil couve
 Des diamants au sein de la montagne,
 Comme de riches fiancées, coulent
 Des petits ruisseaux adorables, riches en or,
 Là des buissons de santal au doux parfum -- 
 Ô Paradis !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

6. Mais ses flots étaient maintenant écarlates

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Chœur
 Mais ses flots étaient maintenant écarlates
 De sang humain,
 La mort était en furie de manière épouvantable :
 Il avançait à travers les prairies en fleurs 
 Dévastant tout de ses pieds d'airain.
 Ô terre du soleil, quels pas 
 Marchent sur ton corps,
 Jette à bas ton pilier, piétine
 Les colonnes des dieux et les pagodes ?
 Il est là, il est là celui de Gazna,
 Il s'approche dans sa terrible colère !

Chœur des conquérants
 Vive Gazna, le puissant prince !

Chœur des Indiens
 Mort au tyran !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

7. Et, seul, se tient un jeune homme

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Et, seul, se tient un jeune homme 
 Le sang coule de ses blessures nombreuses,
 Il ne courbe pas la nuque sous le joug,
 Un lion, cerné par des chiens de chasse,
 Déjà à l'essaim des ennemis son épée
 A écrit des lettres sanglantes,
 Que son cœur et son bras ne plient pas,
 Une flèche unique lui est restée .

Chœur des conquérants
 Vive Gazna, le puissant prince !

Gazna
 Viens, héros intrépide, et présente-moi ton hommage,
 Pourquoi voudrais-tu faire couler en vain ton sang ?
 Ton vain combat ne mène à rien,
 Viens, je te fais grâce de ta vie !

Le jeune homme
 Tu as frappé les habitants de mon pays,
 Toi, assassin de mes frères --
 Pour toi est ma dernière flèche !

Gazna
 Tu devras l'expier !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

8. Malheur, malheur, il a manqué la cible

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Chœur
 Malheur, malheur, il a manqué la cible,
 Le tyran est vivant, le noble jeune homme est tombé !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

9. La Péri a vu la marque de la blessure

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 La Péri a vu la marque de la blessure,
 Et après que la fureur du combat soit passée,
 Elle vint sur un rayon du soleil matinal
 Et recueillit la dernière petite goutte de sang,
 Qui coulait du cœur du héros,
 Avant que son esprit libre ne s'envole.

La Péri, quatuor vocal et chœur
 Que cela soit mon don,
 Bienvenue là-bas
 À la port de l'Éden !
 Parce qu'est sacré le sang
 Répandu pour la liberté par le courage du héros,
 Et il ne troublerait le flot plus clair, 
 Qui coulent à travers les bosquets de la béatitude !
 Oh, s'il y a une offrande du monde terrestre,
 Un don, que le ciel tiendrait pour cher,
 C'est le sang que le fils mourant de la liberté
 Vous apporte comme dernière libation !
 Que cela soit mon/ton don,
 Bienvenue là-bas !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

10. La Péri marche avec une allure timide

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 La Péri marche avec une allure timide
 Vers les portes de l'Éden,
 Le cœur plein d'espoir de bonheur céleste :
 Est-ce que les portes vont s'ouvrir,
 Demanda-t-elle avec un regard d'amour silencieux.

L'ange
 Nous accueillons volontiers celui qui est parti
 De la mort des héros pour la patrie.
 Mais vois, la barre d'airain ne  cède pas,
 Beaucoup plus sacré doit être le don
 Qui te laissera passer par la porte de la lumière !

Chœur des anges
 Beaucoup plus sacré doit être le don
 Qui te laissera passer par la porte de la lumière !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

11. Son premier espoir de ciel s'est évanoui

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Son premier espoir de ciel s'est évanoui.
 Maintenant elle est tombée loin dans un pays chaud
 Au-dessus des montagnes d'Afrique
 Et a baigné son plumage terne
 Dans les sources du Nil, dont la naissance
 N'a été déjà vue par aucun être terrestre.

Chœur des génies du Nil
 Sortez vite de l'eau
 Et regardez la belle, l'adorable enfant !
 C'est une Péri, quel beau visage --
 Ne la troublez pas!
 Écoutez, comme elle chante,
 Écoutez, comme elle se lamente !
 Sortez vite de l'eau etc.
 Silence ! Silence !

La Péri
 Ah, Éden, ah, Éden, comme pour toi se languit
 Mon cœur ! Quand les portes s'ouvriront-elles pour moi ?


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

12. Au loin depuis ici l'enfant des airs a erré

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Au loin depuis ici l'enfant des airs a erré
 Au-dessus des tombeaux des rois d'Égypte,
 Du bosquet de palmiers montait ses nobles soupirs ; 
 Maintenant elle voyait dans la vallée de Rosette
 Les colombes en train de construire leurs nids,
 Maintenant elle écoutait les cygnes, blancs comme la neige,
 Qui traversaient fièrement le lac de Moéris.
 Quelle image ! Aucun œil mortel n'a vu
 Une terre d'une magnificence plus grande !
 Mais un silence terrible
 Repose sur ces territoires célestes,
 Et avec un souffle vénéneux, déposant
 Sa marque, amène à travers le pays la peste.

La Péri
 Pour votre première chute
 Comme durement, pauvres de vous, vous expiez,
 Même s'ils ont encore quelques fleurs de l'Éden,
 Le serpent est au-dessus d'eux tous.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

13. La Péri pleurait, de ses larmes brillait

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo et quatuor vocal
 La Péri pleurait, de ses larmes brillait
 Tout autour l'air clair, le ciel riait.
 Car dans les larmes il y a avait un pouvoir magique,
 Celui qui fait pleurer un esprit pour l'humanité.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

14. Dans la forêt verte près d'un lac tranquille

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Alto solo
 Dans la forêt verte près d'un lac tranquille,
 Là un jeune homme gémissait dans un pesant malheur :
 Saisi par la maladie mortelle, Par l'acier
 Il est venu ici pour mettre fin à son tourment.
 Lui qui dans la vie où il se tenait
 Avait jadis tourné maint cœur,
 Mourait maintenant, comme s'il n'avait pas eu d'ami,
 Invisible ici et pleuré par personne.

Le jeune homme
 Ah, une seule goutte du lac
 Pour rafraîchir la souffrance de cette fièvre brûlante,
 Ah, une seul goutte de ces flots,
 Pour rafraîchir cette fièvre brûlante !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

15. Jeune homme abandonné, seule te

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Mezzo-soprano solo
 Jeune homme abandonné, seule te
 Reste celle qui t'a toujours apporté le réconfort,
 Celle que pendant des années tu as aimée fidèlement,
 Protégée du souffle mortel
 Dans le palais princier de son père ;
 Car là-bas coulaient de fraîches
 Fontaines, soufflaient de doux
 Parfums balsamiques à travers les salles,
 Et là-bas l'air était encore pur,
 Pur comme le front, qu'il éventait.

Ténor solo
 Mais regardez, qui s'approche là-bas 
 Des buissons mélancoliques, 
 La déesse qui ressemble à la santé,
 Avec des joues roses fraîches comme le printemps !
 C'est elle, grâce à un rayon de lune
 Il vit tranquillement s'approcher la fidèle fiancée.
 Elle tint dans ses bras l'ami, elle appuie
 La joue rouge sur sa joue pâle,
 Elle mouille sa chevelure ondoyante dans la pièce d'eau,
 Pour que son front soit rafraîchi.

Le jeune homme
 Toi ici ? -- Enfuis-toi !
 Un souffle de moi t'apporte la mort !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

16. Oh, laisse-moi seulement respirer l'air

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La jeune fille
 Oh, laisse-moi seulement respirer l'air,
 L'air béni, respiré par toi,
 Et si sur ses ailes il m'emporte,
 Morte ou vivante, ce sera doux pour moi.
 Bois mes larmes, et aussi mon sang,
 Tu reçois le sang de mon cœur-même, 
 Si seulement c'était un baume pour ton feu,
 S'il pouvait te donner une minute de repos !
 M'en retourner ! oh ! loin de ton beau visage,
 Ne suis-je pas ta fiancée, ne suis-je pas tienne ?
 N'est-ce pas dans la vie comme dans la tombe
 Ma place d'être à ton côté ?
 Si tu penses que c'est elle seule 
 Dans ce monde sombre t'apporte sa lumière,
 Supporterait la nuit terne, qui 
 Ici déclinera,quand ton œil défaillira ?
 Que je vive sans toi, seule,
 Toi, la vie de ma vie, non !
 Oh, laisse-moi respirer l'air,
 L'air béni, que tu as respiré,
 Et si sur ses ailes il m'emporte,
 Morte ou vivante, ce sera doux pour moi.

Ténor solo
 Elle chancela -- elle tomba -- et comme une lumière
 Dans le courant d'air toxique d'un puits
 S'éteint, ainsi soudain se fermèrent
 Ses beaux yeux --
 Un spasme, son malheur est alors parti,
 Sa vie est achevée.
 Elle le presse dans un long
 Et dernier baiser et meurt en le donnant.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

17. Dors maintenant et repose dans des rêves plein de parfums

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri et Chœur
 Dors maintenant et repose dans des rêves plein de parfums,
 Que l'air plus balsamique t'entoure, 
 Comme le Phénix s'élève du feu magique
 Quand il chante son propre chant de mort.
 Dors maintenant et repose dans des rêves plein de joie,
 Toi, la plus fidèle, le sein le plus aimant ! 
 Elle a parlé et le souffle du ciel traverse
 De ses lèvres cet endroit,
 Elle agite l'auréole et verse
 Sur leurs deux visages une lumière telle
 Qu'ils apparaissent comme un couple de saints.
 Pendant ce temps la Péri veillait et une lumière 
 Douce resplendit dans leur nuit de mort,
 Jusqu'à ce que leurs âmes s'éveillent.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

18. Décorez les marches vers le trône d'Allah

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Chœur
 Décorez les marches vers le trône d'Allah,
 Décorez-les avec des fleurs, chers amis,
 Que tout en bas du ciel aussi
 Un regard gracieux de l'Éternel tombe !
 Formons la ronde,
 Inclinons-nous
 Joyeusement, humblement devant le Seigneur !

Quatuor vocal
 N'oubliez pas non plus les amants,
 Qui sont restés sur terre !
 En bas il fait sombre, en haut est la lumière,
 Là bas est la haine, ici l'amour éternel.

Sopranos I et II et Chœur
 Regardez, sur le chemin vers la lumière éternelle
 Déjà la Péri a pris son vol !
 L'adorable Péri, ne te désespère pas,
 La vérité et la foi n'ont jamais trahi !
 Cherche le bien,
 Dans tes yeux repose
 Ce qui est le plus précieux au Seigneur !
 Maintenant retourne au buisson de roses,
 Joie à donner, joie à recevoir,
 Aux lèvres bien-aimées à attacher
 Des baisers à offrir, des baisers à voler,
 Le soleil s'approche déjà, le bonheur éternel
 Attend ceux qui ont servi joyeusement le Seigneur !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

19. Entendant le chant distant, s'élance

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Entendant le chant distant, s'élance
 La Péri vers le haut ;
 Elle apporte le soupir de l'amour le plus pur
 Comme don à la porte de l'Éden.
 Son cœur bat fort, l'espoir parle :
 Bientôt elle s'approchera des palmes de l'Éden,
 Car l'esprit de la lumière prend en souriant
 À la porte ce don.
 Et écoutez, des arbres du ciel appelle
 Le son de cloches cristallines, elle entend
 La sonnerie dans l'air au parfum d'ambroisie
 Qui murmure depuis le trône d'Allah ;
 Elle voit l'éclat des étoiles scintiller,
 Rangées tout autour des lumières du lac,
 Où les âmes transfigurées boivent
 La première gorgée de la magnificence.
 Mais, l'espoir de la Péri était vain,
 Encore, la porte éternelle reste fermée ;
 L'ange dit, avec de la douleur dans le regard :

L'ange
 Pas encore !
 La jeune fille était fidèle, et son histoire
 Écrite au-dessus de la tête du Seigneur,
 Sera lue longtemps volontiers par les Séraphins ;
 Mais, Péri,
 De la porte de l'Éden :
 Beaucoup plus sacré doit être le don
 Qui te laissera.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

20. Chassée ! Fermée

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 Chassée ! Fermée
 À nouveau la porte d'or !
 Condamné ! Détruit
 Le dernier rayon de l'espoir !
 Ainsi je ne trouverai jamais
 Le don noble et précieux,
 Malheur à moi, je vous sens disparaître,
 Humeurs élevées ;
 Pourtant je ne me reposerai pas, je veux sans repos
 Aller d'un pôle à l'autre,
 Je veux aller en pèlerinage vers toutes les contrées éloignées
 Jusqu'à ce que je saisisse le bien
 Qui me promettra le bonheur suprême,
 Que ta porte, Éden, s'ouvre à moi.
 Et même s'il était gardé dans l'horreur et la nuit,
 Profondément dans les creux les plus profonds de la terre,
 Je veux, je dois trouver le joyau !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

21. Maintenant, l'éclat doré du soir tombait

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Baryton solo
 Maintenant, l'éclat doré du soir tombait
 Sur le pays des roses de la Syrie,
 Le soleil accrochait comme une lueur glorieuse
 Au-dessus du Liban sacré.
 Dans la majesté de l'hiver culmine
 Sa tête, couronnée de neige éternelle ,
 Pendant que l'été dort couronné,
 À son pied, d'un parterre de fleurs.
 Celui qui pouvait voir depuis en haut
 Vers le bas toutes les régions enchantées,
 Comme ne seraient pas apparus beaux le monde,
 La vie pure, tout autour resplendit
 La somptuosité des jardins,
 Sur leurs rives les fruits dorés
 Encore plus beaux à la lumière du soleil,
 Et puis l'appel de milliers de voix,
 L'ancien roseau du berger, le bourdonnement
 Des abeilles dans la terre promise,
 Qui essaiment sur les champs de fleurs,
 Et Jourdain, tes rives heureuses
 Et tes forêts pleines de rossignols !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

22.

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Ténor solo
 Et comme elle descend sur ses ailes,
 Une troupe de Péris l'entoure :

Chœur
 Péri, est-ce vrai
 Que tu veux entrer au ciel ?
 N'as-tu pas assez
 Avec la lumière du soleil
 Et des étoiles, de la lune et de la terre ?
 Péri, est-ce vrai
 Que tu veux entrer au ciel ?
 Alors hâte-toi de nous prendre aussi.

Baryton solo
 Aux mots de ses sœurs sa douleur s'accroît,
 Ses ailes sont lourdes, son cœur est troublé ;
 Sans joie elle voit le soleil se pencher
 Là-bas derrière ce temple, autrefois le sien,
 Dont les colonnes, hautes et solitaires,
 Les ombres s'étendent à travers la plaine.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

23. En bas vers ce temple du soleil !

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 En bas vers ce temple du soleil !
 Une amulette, sur cette pierre,
 Une marque brille, il y a dedans un éclair --
 Fondue, là je la vois, aussi
 Une feuille, sur laquelle, pur,
 Resplendit le sceau de Salomon ;
 Peut-être qu'ils me déchiffreront où
 Sur terre, dans la mer repose
 Le pouvoir magique, le noble bien
 Qui ouvrira l'Éden aux pécheurs ,
 Peut-être mon œil pourrait le lire,
 En bas !

Ténor solo
 Avec un espoir joyeux, elle vole vers le bas,
 Le bel œil du ciel rit maintenant,
 Les feuilles dorées du soir aussi
 Se tiennent encore à l'ouest ouvertes
 Maintenant volant au-dessus de la vallée de Baalbek,
 Elle voit un enfant en train de jouer,
 Chantant au milieu de roses sauvages,
 Aussi rose et sauvage qu'elles le sont elles-mêmes.
 Près du garçon, qui, lassé maintenant de jouer,
 Dans les fleurs s'est allongé,
 Elle voit descendu de son cheval chaud
 Un vieil homme fatigué et vite
 À une fontaine jaillissant vigoureusement
 Se pencher pour boire,
 Puis il tourna vite son visage sauvage
 Vers le bel enfant, qui était assis sans crainte,
 Bien que jamais auparavant à la lumière du jour
 Il n'ait vu un visage aussi sauvage que celui-ci,
 Terriblement sauvage, un mélange horrible,
 Comme un nuage d'orage sorti de la nuit et du feu,
 Là se tenaient tous les vices,
 Là chaque filouterie se montrait,
 Parjure, hôte abattu,
 Femme trompée, avec des lettres sanglantes
 Sur ce visage tout était écrit.

Mezzo-soprano solo
 Mais, écoutez, comme l'appel à prier du soir,
 Alors que le soleil s'étend encore en bas,
 Depuis les milliers de minarets de Syrie,
 Fait vibrer maintenant l'air ;
 Le garçon se leva du parterre de fleurs,
 Où il avait posé sa tête,
 S'agenouilla sur le sol émaillé de fleurs,
 Sur lequel avec la bouche pure d'un ange
 Il dit le nom éternel de Dieu ;
 Tandis ses yeux et ses mains
 Se lèvent vers le ciel du soir.
 Il semble être un petit ange qui en bas
 S'est perdu
 Et cherche à revenir dans son pays natal.

Ténor solo
 Et que sentait-il, l'homme pécheur,
 Qui s'appuyait là et maintenant se souvenait
 De tant d'années remplies de fautes et de sang,
 Qui sur le flot sombre de la vie
 En vain a cherché le chemin de la délivrance
 Où le rameau d'olivier n'apporte pas la grâce !

L'homme
 Il était un temps, enfant béni,
 où jeune et pur, comme toi, j'agissais
 Et je priais -- mais maintenant !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

24. Ô larmes sacrées de repentir ardent

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


Quatuor vocal et Chœur
 Ô larmes sacrées de repentir ardent,
 Dans votre doux flot d'expiation
 L'unique, la seule
 Joie innocente repose pour un coupable !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

25. Une larme est tombée sur la terre

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 Une larme est tombée sur la terre
 D'Égypte, brûlée par la chaleur de Juin,
 De la lune en bas,
 D'un tel pouvoir de guérison, que sur l'heure
 Le démon de la peste s'envola
 Et la santé vivifia le ciel et la terre.
 Ô pécheur, n'es-tu pas guéri
 Par la chute de ces larmes de repentir
 Bien que les blessures du cœur aient été brûlantes,
 Une goutte du ciel les guérit toutes !

Ténor solo avec Chœur
 Et regardez, humblement, en prière s'agenouille
 L'homme au côté de l'enfant,
 Pendant qu'un rayon de soleil sur tous les deux,
 Le pécheur et le pur, brille.
 Et des hymnes à travers le ciel flottent,
 Parce qu'une âme a été pardonnée !
 La sphère dorée avait disparu
 Pendant qu'ils étaient à genoux,
 Alors tomba un rayon encore plus pur et plus beau
 Comme jamais il n'en est venu du soleil ou des étoiles,
 Sur cette larme.
 Des hymnes à travers le ciel flottent
 Parce qu'une âme a été pardonnée !
 Un œil mortel le prit pour
 Un météore, pour une aurore boréale,
 Mais la Péri savait bien : l'éclat,
 Ce devait être le sourire de l'ange,
 Par lequel il accueillait avec douceur cette larme
 Qui bientôt lui ouvrirait le ciel.


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

26. Joie, joie éternelle, ma tâche est achevée

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship

  • Translation from German (Deutsch) to French (Français) copyright © 2012 by Guy Laffaille, (re)printed on this website with kind permission. To reprint and distribute this author's work for concert programs, CD booklets, etc., you may ask the copyright-holder(s) directly or ask us; we are authorized to grant permission on their behalf. Please provide the translator's name when contacting us.

    Contact:

    licenses (AT) lieder (DOT) net
    (licenses at lieder dot net)



Based on

Go to the single-text view


La Péri
 Joie, joie éternelle, ma tâche est achevée,
 Les portes pour le ciel s'ouvrent en haut,
 Comme je suis heureuse, ô bonheur, heureuse !
 Doux Éden, comme pour toi sont sombres
 Les tours de diamant de Shadukiam, comme sont ternes
 Les feuillages parfumés d'Amberabad !
 Adieu, parfums de la terre, vous disparaissez
 Vite, comme un soupir d'amant s'envole !
 De l'arbre Touba maintenant est ma fête,
 Sa senteur est le souffle de l'éternité !
 Adieu, fleurs de ma couronne,
 Vous fleurissez si belles et vous êtes déjà fanées :
 Oh, que sont les fleurs dans l'éclat terrestre
 Comparées aux lotus devant le trône d'Allah,
 Parsemés de branches de fleurs éternelles,
 Où dans chaque feuille vit une âme !
 Ô joie éternelle, ma tâche est achevée,
 Les portes pour le ciel s'ouvrent en haut,
 Comme je suis heureuse, ô bonheur, heureuse !

Chœur des bienheureux
 Bienvenue, bienvenue
 Parmi les pieux !
 Tu as lutté et n'a pas pris de repos,
 Maintenant c'est fini, le bien précieux est là !
 Sois la bienvenue parmi nous,
 Nous te saluons !
 Oui, s'il y a une offrande venant de la terre,
 un don que le ciel tient pour cher,
 C'est la larme que tu as apportée,
 Qui a coulé de l'œil du pécheur,
 Qui t'ouvre à nouveau le ciel.
 Tu as lutté et n'a pas pris de repos,
 Maintenant c'est fini, le bien précieux est là !
 Acceptée
 Dans le jardin de l'Éden
 Où les âmes aimantes t'attendent,
 Le bonheur éternel t'entoure,
 Sois la bienvenue parmi nous,
 Nous te saluons !


IMPORTANT NOTE: The material directly above is protected by copyright and appears here by special permission. If you wish to copy it and distribute it, you must obtain permission or you will be breaking the law. Once you have permission, you must give credit to the author and display the copyright symbol ©. Copyright infringement is a criminal offense under international law.

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works