by Paul Verlaine (1844 - 1896)

Le dernier dizain
Language: French (Français) 
Ô Belgique qui m'a valu ce dur loisir,
Merci! J'ai pu du moins réfléchir et saisir 
Dans le silence doux et blanc de tes cellules
Les raisons qui fuyaient comme des libellules
A travers les roseaux bavards d'un monde vain,
Les raisons de mon être éternel et divin,
Et les étiqueter comme en un beau musée 
Dans les cases en fin cristal de ma pensée.
Mais, ô Belgique, assez de ce huis-clos têtu! 
Ouvre enfin car c'est bon pour une fois, sais-tu!

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Text added to the website: 2017-07-01 00:00:00
Last modified: 2017-07-01 15:14:19
Line count: 10
Word count: 82