L'océan
Language: French (Français) 
Gronde, gronde Océan, car ta voix éternelle
A des notes sans fond, gronde et viens sur tes bords,
Comme un coursier ardent qui frémit sous les mors,
De ta vague en écume, en bruits, en étincelle,
 
Briser le vaste effort ! Océan, le repos
N'a jamais habité dans les plis de tes flots !
 
Sombre géant poussé d'une ardeur inquiète
Sans cesse vers la terre, étendant tes grands bras,
Tu voulais l'engloutir, et comme des soldats,
Tu lances, jour et nuit, tes flots à sa conquête.
 
Ils vont toujours, ils vont ; et sous le vent qui court,
L'écume sur leur front, comme un cimier se dresse ;
Ils vont, impatients de la main qui les presse,
L'un sur l'autre rouler et bondir tour à tour.
 
Mon cœur est comme toi, jamais il ne repose ;
Dans son amour immense il tend vers toute chose.
Mais, bientôt rejeté comme un algue des mers,
Il roule, déchiré, sur les cailloux amers.
 
Gronde, gronde Océan ! plus heureux que mes rêves
Qui retombent au fond d'un cœur trop rétréci.
Tes flots, vaste Océan, refoulés par les grèves,
Retournent sur toi même, et trouvent l'infini.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]