The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Pro ai del chan essenhadors

Language: Occitan

Pro ai del chan essenhadors
Entorn mi et ensenhairitz:
Pratz e vergiers, albres e flors,
Voutas d'auzelhs e lays e critz,
Per lo dous termini suau,
Qu'en un petit de joy m'estau,
Don nulhs deportz no-m pot jauzir
Tan cum solatz d'amor valen.

Las pimpas sian als pastors
Et als enfans bordentz petitz,
E mias sion tals amors
Don ieu sia jauzens jauzitz.
Qu'ieu la sai bona tot aitau
Ves son amic en greu loguau.
Per so suy trop soen marritz
Quar no n'ai so qu'al cor n'aten.

Luenh es lo castelhs e la tors
Ont elha jay e sos maritz,
Et si per bos cosselladors
Cosselhan non suy enantitz
--Q'autre cosselhs petit m'en vau,
Aitant n'ay fin talan corau,--
Alres no y a mais del murir,
S'alqun joy non ay en breumen.

Totz los vezis apel senhors
Del renh on sos joys fo noyritz,
E crey que-m sia grans honors
Quar ieu dels plus envilanitz
Cug que sion cortes lejau:
Ves l'amor qu'ins el cor m'enclau
Ai bon talan e bon albir,
E say qu'ilh n'a bon escien.

Lai es mos cors si totz c'alhors
Non a ni sima ni raïtz,
Et en dormen sotz cobertors
Es lai ab lieis mos esperitz ;
Et s'amors mi revert a mau
Car ieu l'am tant e liei non cau :
Tost veirai ieu si par sufrir
N'atendrai mon bon jauzimen.

Ma voluntat s'en vai lo cors,
La nueit e'l dia esclarzitz,
Laintz per talant de socors;
Mas tart mi ve e tart mi ditz:
Amicx, fa s'elha, gilos brau
An comensat tal batestau
Que sera greus a departir,
Tro qu'abdui en siam jauzen.

Per so m'en creis plus ma dolors
Car non ai lieis en luecs aizitz,
due tan no fau sospirs e plors
Qu'us sols baizars per escaritz
Lo cor no-m tengues san e sau.
Bona es l'amors e molt pro vau,
E d'aquest mal mi pot guerir
Ses gart de metge sapien.


Translation(s): FRE

List of language codes

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Authorship


Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations, and transliterations (if applicable):


Text added to the website: 2010-11-04.
Last modified: 2014-06-16 10:04:06
Line count: 56
Word count: 323

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

J'ai autour de moi assez de maîtres

Language: French (Fran├žais) after the Occitan

J'ai autour de moi assez de maîtres
et de maîtresses de chant :
ce sont les prés, les vergers, les arbres et les fleurs,
les roulades, les plaintes et les cris des oiseaux,
par la douce et suave saison
où je n'ai que bien peu de joie ;
car nul divertissement ne peut me réjouir
autant que la consolation d'un noble amour.

Que les chalumeaux soient aux bergers
et aux petits enfants qui folâtrent ;
qu'à moi soient telles amours qui me permettent
de procurer et de recevoir de la joie !
je la sais bonne
envers son ami placé en triste lieu,
car je me sens trop souvent l'âme égarée parce
que je n'ai pas d'elle ce que mon cœur en attend.

Lointains sont le château et la tour
où elle repose, elle et son mari,
et si je ne suis secouru
par le conseil de bons conseillers,
-- car j'estime peu tout autre conseil,
tellement je la désire en mon cœur, --
je n'ai plus qu'à mourir,
à moins que quelque joie, sans tarder, me vienne d'elle.

J'appelle « seigneurs » tous les habitants du royaume
où a été élevée celle qui fait ma joie,
et je crois que ce m'est un grand honneur
de considérer comme courtois
et loyaux les plus vilains d'entre eux ;
à l'égard de l'amour qu'elle enferme en mon cœur
j'ai bon espoir et bonne pensée,
et je sais qu'elle en a conscience.

Mon cœur est là tout entier,
si bien qu'il n'a ailleurs ni cime ni racine ;
et quand je dors sous mes couvertures,
mon esprit est là-bas auprès d'elle ;
cet amour pourtant fait mon malheur,
parce que je l'aime et qu'il ne lui en chaut ;
mais je saurai bientôt si, à force de patienter,
je dois en attendre de la joie.

Ma volonté s'en va, en hâte, là-bas,
et de nuit et dés que le jour brille,
attirée par le désir que j'ai d'elle ;
mais, après maints retards elle revient et me dit :
« Ami, me dit-elle, les jaloux grossiers
ont commencé telle lutte
qu'il sera bien difficile d'apaiser,
de sorte qu'ensemble nous soyons comblés de joie. »

De cela s'accroît ma douleur
que je ne possède pas ma dame en lieu approprié ;
car mes soupirs et mes pleurs ne sont pas tellement amers
qu'un pauvre petit baiser, sans plus,
ne pût rendre mon cœur sain et sauf.
Bon est cet amour, grande est sa valeur
et de ce mal, elle peut me guérir,
sans que je recoure à un savant médecin.


About the headline (FAQ)

Submitted by Guy Laffaille [Guest Editor]

Authorship


Based on

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

    [ None yet in the database ]


Text added to the website: 2010-11-11.
Last modified: 2014-06-16 10:04:07
Line count: 56
Word count: 425