Chansons de Mois

Song Cycle by Benjamin Louis Paul Godard (1849 - 1895)

Word count: 621

1. Chanson de Janvier [sung text not yet checked]

Songes-tu parfois, bien-aimée,
Assise près du foyer clair,
Lorsque sous la porte fermée
Gémit la bise de l'hiver,

Qu'après cette automne clémente,
Les oiseaux, cher peuple étourdi,
Trop tard, par un jour de tourmente,
Ont pris leur vol vers le Midi ;

Que leurs ailes, blanches de givre,
Sont lasses d'avoir voyagé ;
Que sur le long chemin à suivre
Il a neigé, neigé, neigé ;

Et que, perdus dans la rafale,
Ils sont là, transis et sans voix,
Eux dont la chanson triomphale
Charmait nos courses dans les bois ?

Hélas ! comme il faut qu'il en meure
De ces émigrés grelottants !
Y songes-tu ? Moi, je les pleure,
Nos chanteurs du dernier printemps.

Tu parles, ce soir où tu m'aimes,
Des oiseaux du prochain Avril ;
Mais ce ne seront plus les mêmes,
Et ton amour attendra-t-il ?

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Chanson de Février [sung text not yet checked]

Sonnez, grelots ! résonne orchestre !
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

3. Chanson de Mars [sung text not yet checked]

Tandis qu'à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
[Prépare]1 en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement, lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d'or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.

Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Authorship

See other settings of this text.

View original text (without footnotes)
1 Gounod: "Mars prépare"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Chanson d'avril [sung text not yet checked]

Le temps a laissé son manteau
De vent de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant clair et beau.

Il n'y a bête ni oiseau
Qu'en son jargon ne chante ou crie:
"Le temps a laissé son manteau
De vent de froidure et de pluie".

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie
Gouttes d'argent d'orfèvrerie
Chacun s'habille de nouveau.

Authorship

See other settings of this text.

The text has been modernized. The original text is as follows:
Le temps a laissié son manteau
De vent de froidure et de pluye
Et s'est vestu de broderye,
De soleil raiant, cler et beau.

Il n'y a beste ne oisieau
Qui en son jargon ne chante ou crye.
Le temps a laissié son manteau,
De vent de froidure et de pluye.

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolye
Goultes d'argent d'orfaverie
Chascun s'abille de nouveau.

Researcher for this text: Ted Perry

5. Chanson de Mai [sung text not yet checked]

Le ciel est bleu : tout s'émerveille et frissonne
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

6. Chanson de juin [sung text checked 1 time]

Voici l’heure adorable où la nuit va descendre,
L’heure où le val s’emplit d’un pur enchantement.
  Une invisible cendre
Empourpre de son vol l’azuré firmament;
Voici l’heure adorable où la nuit va descendre,
L’heure des abandons et du recueillement.
Voici l’heure adorable, l’heure des abandons.
 
Voici l’heure adorable où se complait le rêve,
L’heure où le désir monte et retombe dolent;
  De même vers la grève
Le flot se précipite et se brise en râlant.
Voici l’heure adorable où se complaît le rève,
L’heure où le soleil meurt à l’horizon sanglant.
Voici l’heure adorable où se complaît la rêve.
 
Voici l’heure adorable où la nuit est venue,
L’heure où plus pénétrants s’exhalent les parfums.
  Les astres de la nue
Falotent sur les eaux et dans les sentiers bruns;
Voici l’heure adorable où la nuit est venue,
L’heure des souvenirs, chère aux amours défunts.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

7. Chanson de Juillet [sung text not yet checked]

Ah ! que la plaine est embaumée !
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

8. Chanson d'Août [sung text not yet checked]

Pas la plus légère brise
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

9. Chanson de Septembre [sung text not yet checked]

Sur les sommets lointains obscurcis par ses voiles,
Le soir est descendu discret et familier,
Et la nuit, en riant, égrène ses étoiles,
Comme les perles d'un collier.

Là bas, près du coteau qui rayonne à sa vue,
La Lune a dénoué sa robe au pli changeant,
On dirait qu'elle hésite et tremble, l'ingénue,
Pour y poser son pied d'argent.

Tout dort, l'oiseau, la fleur et la grappe vermeille,
La brise caressante au bord du lac profond,
Et seul, dans la nature, il est un cœur qui veille
Au doux penser de ton doux nom.

Authorship

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

10. Chanson d'Octobre [sung text not yet checked]

Les prés sont tout blancs de rosée 
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

11. Chanson de Novembre [sung text not yet checked]

Novembre apparaît. Le foyer s'allume
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

12. Chanson de Décembre [sung text not yet checked]

Savez-vous, ô fleur de mon âme
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship