by Robert Burns (1759 - 1796)
Translation by Henri-François-Louis-Auguste Potez (b. 1863)

Rien que soucis de tous côtés
Language: French (Français)  after the Scottish (Scots) 
Rien que soucis de tous côtés
Dans chaque heure qui passe
Quel prix aurait notre destin
N'étaient les fillettes jolies ?
Les joncs verdissent, Oh!
Les joncs verdissent !
Mes instants les plus doux
Furent aux fillettes jolies !

Que le monde coure après l'or
Et que cet or s'enfuie
Qu'il finisse par l'attrapper
Pour n'en tirer aucune joie...
Les joncs verdissent, Oh!
Les joncs verdissent !
Mes instants les plus doux
Furent aux fillettes jolies !

Mais donnez moi, une heure au soir
Dans mes bras mon amie
Et ce bas monde et ses soucis
Peuvent s'envoler dans la bise...
Les joncs verdissent, Oh!
Les joncs verdissent !
Mes instants les plus doux
Furent aux fillettes jolies !

Authorship

Based on

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Text added to the website: 2011-02-01 00:00:00
Last modified: 2014-06-16 10:02:31
Line count: 24
Word count: 119