The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Chansons pour Hélène, 6ème recueil

Word count: 625

Song Cycle by André-Marie Cuvelier

Show the texts alone (bare mode).

1. À Anne [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Anne ma sœur, dont me vient le songer.
Qui toute nuit par devers vous me mène,
Quel nouvel hôte est venu se loger
Dedans mon cœur, et toujours s'y promène ?
Certes je crois, et ma foi n'est point vaine,
Que c'est un
Dieu.
Me vient-il consoler ?
Ah c'est
Amour, je le sens bien voler.
Anne, ma sœur, vous l'avez fait mon hôte.
Et le sera, me dut-il affoler,
Si celle-là qui l'y mit ne l'en ôte.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

2. Du passereau de Maupas [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Las ! il est mort ; pleurez-le, damoyselles ;
Le passereau de la jeune Maupas.
Un autre oyseau, qui n'a plumes qu'aux aisles,
L'a devoré : le cognoissez-vous pas ? 
C'est ce fascheux Amour qui sans compas,
Avecques luy se jettoit au giron 
De la pucelle, et voloit environ,
Pour l'enflamber, et tenir en destresse ; 
Mais par despit tua le passeron,
Quand il ne sceut rien faire à la maistresse.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. A Anne, luy déclarant sa pensée [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Puis qu'il vous plaist entendre ma pensée, 
Vous la sçaurez, gentil cueur gracieux ;
Mais, je vous pry, ne soyez offensée
Si en pensant suis trop audacieux.

Je pense en vous et au fallacieux 
Enfant Amour, qui par trop sottement
A faict mon cueur aymer si haultement,
Si haultement, helas ! que de ma peine
N'ose esperer un brin d allegement,
Quelque doulceur de quoy vous soyez pleine.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. De Ouy et Nenny [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Un doulx Nenny avec un doulx soubzrire
Est tant honneste, il le vous fault apprendre
Quant est d’Ouy, si veniez à le dire,
D’avoir trop dict je vouldroys vous reprendre;
Non que je soys ennuyé d’entreprendre
D’avoir le fruict dont le desir me poinct;
Mais je vouldroys qu’en le me laissant prendre
Vous me disiez: ‘Non, vous ne l’aurez point.’


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

5. A Selva et à Heroet [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Demandez vous qui me faict glorieux ?
Heleine a dict, et j'en ay bien memoire,
Que de nous trois elle m'aymoit le mieulx ;
Voilà pourquoy j'ay tant d'aise et de gloire. 

Vous me direz qu'il est assez notoire
Qu'elle se mocque, et que je suis deceu : 
Je le sçay bien, mais point ne le veulx croire,
Car je perdrois l'aise que j'ay receu.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

6. À une damoiselle [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Damoyselle que j'ayme bien, 
Je te donne, pour la pareille,
Tes estrenes d'un petit chien,
Qui n'est pas plus grand que l'oreille : 
Il jappe, il mord, il faict merveille,
Et va desja tout seul trois pas : 
C'est pour toy que je l'appareille,
Excepté que je ne l'ay pas.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

7. De soy même [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Plus ne suys ce que j'ay esté
Et si ne le puys jamais estre
Mon beau printemps et mon esté
Ont faict le sault par la fenestre.

Amour tu as esté mon maistre
Je t'ay servy sur tous les dieux.
O si je pouvoys deux foys naistre
Comme je te serviroys myeulx.


Submitted by Guy Laffaille [Guest Editor]

8. Rondel pour la Saint Valentin [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Après une seule exceptée,
Je vous serviray ceste année, 
Ma doulce Valentine gente ; 
Puisqu'Amours veult que m'i consente 
Et que telle est ma destinée. 

De moy, pour aultre abandonnée 
Ne serez ; mais si fort amée, 
Qu'en devrez bien estre contente, 
Après une seule exceptée. 

Or me soit par vous ordonnée, 
S'il vous plaist, à ceste journée, 
Va (vôtre) voulenté doulce et plaisante ;
Car à la faire me présente 
Plus que pour dame qui soit née 
Après une seule exceptée.


Confirmed with Œuvres complètes du Roi René, Book III, Angers, Imprimerie de Cosnier et Lachèse, 1846, page 204.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

9. Mignonne, allons voir si la rose [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Faith J. Cormier) , "Mignonne", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission


  Mignonn', allon voir si la rose
Qui ce matin avoit declose
Sa robe de pourpr' au soleil,
A point perdu, cette vesprée,
Le plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

  Las, voyés comm' en peu d'espace,
Mignonn', ell' a dessus la place,
Las, las, ses beautés laissé cheoir!
Ô vrayement maratre nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure,
Que du matin jusques au soir!

  Donc, si vous me croiés, mignonne:
Tandis que vostr' age fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillés, cueillés vostre jeunesse,
Comm' à cette fleur, la viellesse
Fera ternir vostre beauté.


View original text (without footnotes)
Modernized version (used by Chaminade, Manduell, Wagner, and perhaps others):
Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avait desclose
Sa robe de pourpre au soleil,
N'a point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée
Et son teint au vôtre pareil.

Las! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a, dessus la place,
Las! Las! ses beautés laissé cheoir!
Ô vraiment marâtre nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure,
Que du matin jusques au soir!

[Or donc, écoutez-moi,]1 Mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
[En]2 sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse:
[Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.]3
1 Chaminade, Manduell: "Donc, si vous m'en croyez" (So if you believe me)
2 Chaminade: "Dans"
3 Manduell: "Comme à ceste fleur la vieillesse/ Fera ternir vostre beauté."

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works