The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Quatre berceuses

Word count: 718

by Marguerite Canal (1890 - 1978)

Show the texts alone (bare mode).

1. Amour partout [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


T'es ma fille ! T'es ma poule !
T'es le petit cieur qui roule
Tout à l'entou de mon cœur !
T'es le p'tit Jésus d'ta mère !
Tiens ! gnia pas d'souffrance amère
Que ma fill' n'en soit l'vainqueur.

Gnia pas à dir', faut qu'tu manges ;
Quoiqu'tu vienn' d'avec les anges,
Faut manger pour bien grandir.
Mon enfant, j't'aime tant qu'ça m'lasse ;
C'est comme un'cord' qui m'enlace,
Q'çà finit par m'étourdir.

Qué qu'ça m'fait si m'manqu'queuq'chose,
Quand j'vois ton p'tit nez tout rose,
Tes dents blanch'comm des jasmins ;
J'prends tes yeux pour des étoiles,
Et quand j'te sors de tes toiles
J'tiens l'bon dieu dans mes deux mains !

T'es ma fille ! T'es ma poule !
T'es le petit cieur qui roule
Tout à l'entou de mon cœur !
T'es le p'tit Jésus d'ta mère !
Tiens ! gnia pas d'souffrance amère
Que ma fill' n'en soit l'vainqueur !


Note: also in Poésies en patois, 1896.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

2. Pour endormir l'enfant [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Ah ! si j'étais le cher petit enfant 
Qu'on aime bien, mais qui pleure souvent, 
Gai comme un charme, 
Sans une larme, 
J'écouterais chanter l'heure et le vent… 
(Je dis cela pour le petit enfant).

Si je logeais dans ce mouvant berceau, 
Pour mériter qu'on m'apporte un cerceau, 
Je serais sage 
Comme une image, 
Et je ferais moins de bruit qu'un oiseau... 
(Je dis cela pour l'enfant du berceau).

Ah ! Si j'étais le blanc nourrisson, 
Pour qui je fais cette belle chanson, 
Tranquille à l'ombre, 
Comme au bois sombre, 
Je rêverais que j'entends le pinson… 
(Je dis cela pour le blanc nourrisson).

Ah ! si j'étais l'ami des blancs poussins 
Dormant entre eux, doux et vivants coussins 
Sans que je pleure, 
J'irais sur l'heure 
Faire chorus avec ces petits saints... 
(Je dis cela pour l'ami des poussins).

Si le cheval demandait à nous voir, 
Riant d'aller nager à l'abreuvoir, 
Fermant le gîte, 
Je crierais vite : 
« Demain l'enfant pourra vous recevoir !… » 
(Je dis cela pour l'enfant qu'il vient voir).

Si j'entendais les loups hurler dehors 
Bien défendu par les grands et les forts, 
Fier comme un homme 
Qui fait un somme, 
Je répondrais : « Passez, Messieurs, je dors !… » 
(Je dis cela pour les loups du dehors).

On n'entendit plus rien dans la maison, 
Ni le rouet, ni l'égale chanson ; 
La mère ardente, 
Fine et prudente, 
Fit l'endormie auprès de la cloison, 
Et suspendit tout bruit dans la maison.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. Dormeuse [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Ahmed E. Ismail) , "Cradle song after an old air", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission


Si l'enfant sommeille,
Il verra l'abeille,
Quand elle aura fait son miel,
Danser entre terre et ciel.

Sie l'enfant repose,
Un ange tout rose,
Que la nuit seule on peut voir,
Viendra lui dire: »bonsoir!«

Si mon enfant m'aime,
Dieu dira lui même:
J'aime cet enfant qui dort:
Qu'on lui porte un rêve d'or.

Mettez lui des aîles,
Comme aux tourterelles
Pour venir dans mon soleil
Danser, danser jusqu'à son réveil.

Fermez ses paupières,
Et sur ses prières,
De mes jardins pleins de fleurs
Faites glisser les couleurs.

Mais je veux qu'il dorme,
Et qu'il se conforme
Au silence des oiseaux
Couchés parmi les roseaux!

Car si l'enfant pleure,
On entendra l'heure
Tinter partout qu'un enfant
A fait ce que Dieu défend.

L'écho de la rue,
Au bruit accourue,
Quand l'heure aura soupiré,
Dira: »d'enfant a pleuré!«

Et sa tendre mère,
Dans sa nuit amère,
Pour son ingrat nourisson
Ne saura plus hélas! de chanson.

Si l'enfant est sage,
Sur son doux visage
La Vierge se penchera,
Et longtemps lui parlera.


First published in Le musée des familles, August 1835.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. Fileuse [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


C'est l'oiseau qui passe,
pleurant dans l'espace ;
et ce chant d'oiseau
suspend mon fuseau :

"Nous ne voyons pas la colombe
livrer ses petits au vautour ;
si du nid le plus faible tombe,
elle se lamente à l'entour ;
jamais vers sa tendre couvée
elle n'a guidé le chasseur ;
jamais elle ne s'est privée
de ses tourments pleins de douceur !"

C'est l'oiseau qui passe,
pleurant dans l'espace ;
et ce chant d'oiseau
suspend mon fuseau :

"Nous ne voyons pas l'hirondelle
percer le cœur de son enfant ;
tant qu' elle le tient sous son aile,
sa mère l'aime et le défend ;
si quelque beau nuage emporte
l'enfant épris d'un autre amour,
ce n'est que quand la mère est morte
qu'elle n'attend plus son retour !"

C'est l'oiseau qui passe,
pleurant dans l'espace ;
et ce chant d'oiseau
suspend mon fuseau !


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works