The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

La chanson d'Ève

Word count: 494

by Paul Lacombe (1837 - 1927)

Show the texts alone (bare mode).

1. La douce nuit vers elle est venue [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


La douce nuit vers elle est venue,
Et dans le sommeil de ses yeux
Les étoiles sont apparues.

Aucune autre humaine pensée
Que ce rayonnement des cieux,
En son rêve n'est descendue.

Comme une prière exaucée,
Souriante, heureuse, bercée,
Elle s'est endormie en Dieu.

Son souffle s'apaise peu à peu,
Mais les étoiles continuent
A briller dans son rêve bleu.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

2. Ce soir, à travers le bonheur, qui donc soupire ? [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): DUT ENG GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • DUT Dutch (Nederlands) (Pieter van der Woel) , "Het vallen van de avond", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Peter Low) , "Twilight", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Abenddämmer", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission


Ce soir, à travers le bonheur,
Qui donc soupire, qu'est-ce qui pleure?
Qu'est-ce qui vient palpiter sur mon coeur,
Comme un oiseu blessé?

[ Est-ce une plainte de la terre,]1
Est-ce une voix future,
Une voix du passé?
J'écoute, jusqu'à la souffrance,
Ce son dans le silence.

Île d'oubli, ô Paradis!
Quel cri déchire, dans la nuit,
Ta voix qui me berce?
Quel cri traverse
Ta ceinture de fleurs,
Et ton beau voile d'allégresse?


View original text (without footnotes)
1 not set by Fauré.

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. Roses ardentes dans l'immobile nuit [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): DUT ENG GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • DUT Dutch (Nederlands) (Pieter van der Woel) , "Vurige rozen", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Peter Low) , "Fiery roses", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Flammende Rosen", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission


  Roses ardentes
Dans l'immobile nuit,
C'est en vous que je chante
  Et que je suis.

En vous, étincelles
A la cime des bois,
Que je suis éternelle
  Et que je vois.

  Ô mer profonde,
C'est en toi que mon sang
Renaît vague blonde,
  En flot dansant.

Et c'est en toi, force suprême,
  Soleil radieux,
Que mon âme elle-même
  Atteint son dieu!


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. Tandis que tu reposes sur mon cœur [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


  Tandis que tu reposes sur mon cœur, 
Regarde : Autour de nous le ciel s'ouvre ; c'est l'heure 
    Où tout atteint son âme, 
Où tout se lève en son bonheur, et chante,
Où le monde n'est plus qu'une flamme,
            Et qu'une fleur, 
        Qu'une vague murmurante 
        Qui vient mourir en nous. 
    Regarde : C'est l'instant radieux 
    Où toute la terre atteint son dieu. 

  Mais de toi rien ne peut me distraire, 
  De toi, rien ne peut m'éveiller ! 
  Non, si quelque ange, aux ailes tremblantes, 
  Du ciel descendait en ce jour. 

  Si, de sa main divine, il touchait 
  Mes épaules, et de sa voix ardente 
      A mes oreilles il murmurait, 
  Je ne détournerais pas la tête 
      De ton visage, Amour, 
  Mais je t'enlacerais sur mon cœur, 
      Plus follement, de peur 
  Qu'il ne se glissât entre nous, 
  L'ange radieux et jaloux.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

5. Elle dort dans l'ombre des branches [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Elle dort dans l'ombre des branches,
Parmi les fleurs du bel été.
Une fleur au soleil se penche...
N'est-ce pas un cygne enchanté ?

Elle dort doucement et songe.
Son sein respire lentement.
Vers son sein nu la fleur allonge
Son long col frêle et vacillant.

Et sans qu'elle s'en effarouche,
La longue, pâle fleur a mis,
Silencieusement, sa bouche
Autour du beau sein endormi.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

6. L'aube blanche dit à mon rêve [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): DUT ENG GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • DUT Dutch (Nederlands) (Pieter van der Woel) , "Het witte ochtendgloren", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Peter Low) , "The white dawn", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Der weiße Morgendämmer", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission


L'aube blanche dit à mon rêve:
"Éveille-toi, le soleil luit".
Mon âme écoute et je soulève
Un peu mes paupières vers lui.

Un rayon de lumière touche
La pâle fleur de mes yeux bleus;
Une flamme éveille ma bouche,
Un souffle éveille mes cheveux.

Et mon âme, comme une rose
Tremblante, lente, tout le jour,
S'éveille à la beauté des choses,
Comme mon [cœur]1 à leur amour.

Il n'est rien qui ne m'émerveille !
Et je dis en mon rire d'or :
Je suis une enfant qui s'éveille
Jusqu'au moment où Dieu l'endort.


View original text (without footnotes)
1 Fauré: "âme "

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works