Chants berceurs. Trois Lieds pour chant et piano

by Georges de Seynes (1876 - 1922)

Word count: 275

1. Premier songe bleu [sung text checked 1 time]

Près de l'étang, tout fait silence ;
Les verts rameaux
Se reccurbant pleins d'indolence,
Sans un souffle qui les balance,
Frôlent les eaux.

Mêmes sont nos deux rêveries ;
Le cœur heureux,
Nous écoutons sans causeries
Mourir au loin les voix chéries
Du bois ombreux.

Dans tes mains roses ma mains tremble
Sous leurs velours,
Et mon cœur, à ce qu'il me semble,
Lorsque le tien lui dit : « Ensemble ! »
Répond : « Toujours ! »

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler

2. Berceuse [sung text checked 1 time]

Enfant, le nuit est sombre,
Et blotti dans l'ombre
L'homme noir
Bientôt laissera choir,
De son beau geste
Leste
Et malicieux,
Du sable dans tes yeux.

Enfant, dors sans alarme,
Que ma chanson charme
Ton sommeil!
Je veux a ton réveil,
Dans ton sourire
Lire
Que ton doux baiser
Avec moi sain jaser.

Dors, dors jusqu'à l'aurore,
Dors encore, 
Dors !

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler

3. Au bruit de la mer [sung text checked 1 time]

Au bruit de la mer et le long des brumes
J'ai porté bien lourd mon chagrin dernier ;
Et les flots houleux aux blanches écumes
Ont roulé ma plainte avec leur gravier.

Au bruit de la mer, sur le bord des grèves,
J'ai suivi le vol des oiseaux pêcheurs ;
Et les goëlands au pays des rêves
Ont sur leur grande aile emporté mes pleurs.

Au bruit de la mer quand passait la brise
Sur le rayon pur d'un matin de mai,
J'ai dit à mon cœur qui toujours se brise :
Sois enfin dompté ! Sois enfin calmé !

Et la mer sereine et lamer sévère
M'ont dit : Il faut bien à Dieu laisser faire !
Le voyage est prompt, le supplice est court,
Souffrir et mourir ne sont que d'un jour !

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler