Carillons, Trois Lieds pour chant et piano (voix d'homme)

by Georges de Seynes (1876 - 1922)

Word count: 296

1. Cloches [sung text checked 1 time]

Dans les vieilles villes des Flandres,
par les crépuscules d'été,
Les carillons sont purs et tendres
Et longs comme l'éternité.

Ainsi, dans mon cœur, où des mousses
Recouvrent les tombeaux dormants,
Les cloches d'amour sont douces
Comme les carillons flamands.

Et, plus lentes, à voix moins pleine
Après chaque déclin de jour
Elle mènent leur cantilène,
Les cloches du dernier amour.

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler

2. Plainte de cloches [sung text checked 1 time]

Le sanglot des cloches dormantes
Fuit et se perd avec le jour.
Ne me quitte pas, mon amour :
J'ai besoin de deux mains aimantes.

Je ne sais quel frisson me prend ...
Ne m'abandonne pas, ma mienne !
Avec leur litanie ancienne
Les cloches chantent en pleurant.

La morne tristesse des cloches
S'épend dans le soir épaissi ;
Ne me regarde pas ainsi :
tes chers doux yeux ont des reproches.

Hélas ! j'entendrai, nuit et jour,
Se plaindre les cloches d'automne.
Sauf le chagrin, tout m'abandonne !
Ah ! Prends moi les deux mains, mon amour !

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler

3. Carillon provençal [sung text checked 1 time]

Sonnailles de Provence, 
Sonnaillez !
Clochettes de Jouvence,
Effeuillez
Dans le jour qui s'avance
Vos sons, clairs ou rouillés.

Cloches, clochettes es sonnailles,
Quand le matin, de ses grisailles,
Vient éclairer les oreillers,
Vos angelus, sur les broussailles,
Cloches, clochettes et sonnailles,
Font que nous sommes réveillés
A l'heure où s'éveillent les cailles.

Cloches, clochettes et sonnailles,
Sons argentins et basses-tailles,
Vous appelez les marguillers
Et vous rassemblez les ouailles
Cloches, clochettes et sonnailles,
Pour les offices bredouillés
De chapelets et de médailles.

Cloches, clochettes et sonnailles,
Du baptême et des épousailles,
Dans le ciel clair vous babillez
Et, sur les noires funérailles,
Cloches, clochettes et sonnailles,
Vous martelez les cieux, brouillés,
De vos tintements de ferrailles.

Sonnailles de Provence, 
Sonnaillez !
Clochettes de Jouvence,
Effeuillez
Dans le jour qui s'avance
Vos sons, clairs ou rouillés.

Authorship

Researcher for this text: Johann Winkler