by Edmond Rostand (1868 - 1918)

Musique adorable, ô Déesse !
Language: French (Français) 
Musique adorable, ô Déesse !
Toi qui berces l'enfance et charmes la vieillesse,
Et qui troubles par tes accents
Le cœur des blonds adolescents !
Toi, par qui nous voguons vers l'idéale grève,
Musique adorable, ô Déesse, c'est toi !
Mère du souvenir et nourrice du rêve
Qu'il nous plaît aujourd'hui d'invoquer sous ce toit !

Nous te vouons cette demeure,
Prends en faveur ses habitants
Et fais-leur de si doux instants
Qu'ils vivent oublieux de l'heure !
Fais pleuvoir ta céleste manne
Sur leurs hôtes comme sur eux,
Et rends chaque jour plus nombreux
Leur petit groupe mélomane !

Verse sur nous, penchant les urnes
Des maîtres qui furent des Dieux,
Les "andante" mélodieux
Et les délicieux nocturnes !
Et qu'ici les moins tendres âmes
Soient prises d'attendrissements
En entendant les chœurs charmants,
Que font des voix de jeunes femmes !

Sois la Déesse protectrice,
Ô Musique, de ce foyer,
Et toujour fais-y flamboyer
La flamme d'art consolatrice !
Et que tons ceux au cœur fidèle,
Qui dans ces murs s'assembleront,
Sentent, au-dessus de leur front.
Passer le vent de la grande aile !

Musique adorable, ô Déesse !
Toi qui berces l'enfance et charmes la vieillesse,
Et qui troubles par tes accents
Le cœur des blonds adolescents !
Toi, par qui nous voguons vers l'idéale grève,
Musique adorable, ô Déesse, c'est toi !
Mère du souvenir et nourrice du rêve
Qu'il nous plaît aujourd'hui d'invoquer sous ce toit !

About the headline (FAQ)

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-04-20
Line count: 40
Word count: 241