La mort d'un enfant
Language: French (Français) 
Il a passé comme une rose, 
L'enfant que Dieu m'avait donné. 
Roseau, dont un souffle dispose,
Vers la tombe il s'est incliné.

Des anges cet aimable frère 
N'a fait qu'apparaître à mes yeux. 
Il était trop beau pour la terre, 
Il est retourné dans les cieux.

Voltigeant d'une aile légère,
Cher enfant, de tes faibles bras
Peut-être, tu bénis ta mère, 
Qui ne peut plus te voir, hélas ! 

Doux habitant de l'éthérée, 
Ah ! du moins, pour la mère en pleurs, 
Obtiens la grâce désirée 
Et le pardon de ses erreurs. 

O cher époux, malheureux père
Que je plains et que je chéris,
Si tu n étais pas sur la terre 
J'aurais bientôt rejoint ton fils. 

Confirmed with Album lyrique de la France moderne par Eugène Borel. Revue et augmentée par C. Villatte, Huitième édition. Stuttgart, Deutsche Verlags-Anstalt, 1856, page 399.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Text added to the website: 2020-02-05 00:00:00
Last modified: 2020-02-05 22:08:46
Line count: 20
Word count: 117