by Anonymous / Unidentified Author

Romance à la lune
Language: French (Français) 
Astre d'amour et de mélancolie
Toi qui [plait]1 tant aux amants malheureux,
Par tes rayons, que la plaine embellie,
D'un nouveau jour brille encore à mes yeux.
  Je n'ose au Soleil faire entendre
  Ni mes plaintes, ni ma douleur,
  Mais ton éclat paisible et tendre
  Est le jour qui convient au cœur.

Il est détruit le repos de ma vie,
Un seul instant me condamne aux soupirs,
Je veux en vain mon âme ravie
Bannir l'espoir, la crainte, les désirs,
  En vain j'ai cru dans le bocage,
  D'amour pouvoir braver la loi
  Son souvenir et son image
  Arrivent partout avec moi.

Oui, dans ces lieux, moins timide et plus tendre,
J'ose en secret l'adorer, le chanter,
J'aime et le dis, lorqu'il ne peut m'entendre !
Puisse l'Écho ne pas le répéter.
  En vain j'ai recours à l'absence
  Et j'éprouve bien en ce jour,
  Qu'en rassurant mon innocence
  Elle augmente encor mon amour.

Un pas léger vient d'agiter l'ombrage,
De ce séjour qui peut troubler la paix ?
Si c'était lui... fuyons de ce bocage,
Protégez-moi, Nymphes de ces forêts.
  Ô nuit répans sur moi ton ombre,
  Ce séjour est trop dangereux ;
  Couvre moi de ton voile sombre
  Sans le dérober à mes yeux.

Ce n'est pas lui, c'est la vive fauvette
Dont les baisers agitaient les rameaux.
Ah ! modérez votre ardeur indiscrette,
Séparez-vous, trop amoureux oiseaux,
  Dans les transports de vos tendresses
  Vous m'apprenez votre bonheur,
  Et par le bruit de vos caresses
  Malgré-moi vous troublez mon cœur.

Et vous ; ruisseaux qu'un doux penchant entraîne
Quand vous cédez, de quoi murmurez-vous ?
Quelles seraient vos plaintes, votre peine,
S'il vous fallait résister comme nous !
  Si, s'opposant à la nature,
  Il fallait arrêter le cours
  De votre onde rapide et pure ;
  Tel est le sort de mes amours.

View original text (without footnotes)

Confirmed with La décade philosophique, littéraire et politique. Par une Société de Gens de lettres Paris, Onzième Année de la République. IIIme Trimestre. Germinal, Floréal, Prairial, pages 183-184. [1802 or 1803]. Note: we have corrected a typo in stanza 4, line 4 (was: "fortês")

1 Jadin: "plais"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Auditorium du Louvre

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 48
Word count: 302