by Marc Constantin (1810 - 1888)

L'amoureuse de Guéret
Language: French (Français) 
Tout en flânant loin des rives de l'Oise,
Une beauté tout bas rêvant d'amour,
Raccompagnait son amant à Pontoise
Et répondait au galant troubadour :
« Quand je te vois je suis comme une bête !
Quand tu gémis je pleure comme une oi' !
Et quand tu ris, rien qu'à voir ta binette,
Je ris aussi, mais sans savoir pourquoi !
Je suis l'amoureuse 
Du plus tendre amant
Du département
D'la Creuse !

Quand je te vois sur le seuil de ta porte,
Assurément tu n'es pas dans ton lit ;
J'ai remarqué qu'avant que tu ne sorte,
Hors de chez toi tu n'es jamais parti !
A tes deux mains tu ne mets pas tes bottes,
A tes deux pieds tu ne mets pas tes gants ;
C'est sur ton dos qu'on voit ta redingote
Mets ton chapeau, ta tête y s'ra dedans !
Je suis l'amoureuse etc.

On m'a juré qu'un sourd ne peut entendre,
Et qu'un manchot ne peut avoir deux bras !
Un nouveau-né n'est pas un vieux cassandre,
Un quinze-vingt à coup sûr n'y voit pas !
De la farin', c'est du blé qu'on vient moudre ;
Du petit lait, n'est jamais du cassi !
Nous n'aurions pu, certes, inventer la poudre,
Mais c'est égal, nous nous aimions ainsi !
Je suis l'amoureuse etc.

Enfin, mon cher, tu veux être mon homme,
Dam' je veux bien, et je ne dis pas non ;
Au père Adam, Eve offrit une pomme,
Moi je te donne une ânesse, un dindon !
Dans not' famill' toutes les bêt's font nombre ;
Toi, tu port'ras ce qui pouss' dans tes champs ;
Du cornichon, du melon, du concombre,
Où vit-on mieux qu'au sein de ses parents !
Je suis l'amoureuse etc.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-11-10
Line count: 39
Word count: 293