by Léopold Galpin (1832 - 1884)

Jeanne la Lavandière
Language: French (Français) 
Au bord de la rivière
C'est un plaisir de voir
Jeanne la lavandière,
La perle du lavoir ;
Vigoureuse et leste
Et d'une main preste,
Frappant, frappant toujours,
Comme elle réveille
L'écho qui sommeille
Dans les prés fleuris d'alentour.
Pan, pan, pan !
Son bras nu, du matin au soir
Fait rouler son joyeux battoir.

C'est elle est sage et fière,
Et vraiment il faut voir
Jeanne la lavandière,
La perle du lavoir.
Quand on vient lui dire :
Pour vous je soupire !
Frappant, frappant toujours,
Pour ne pas entendre
La voix douce et tendre
Et mettre en fuite les amours.
Pan, pan, pan !
Son bras nu, du matin au soir,
Fait voler son joyeux battoir.

L'autre jour le gros Pierre
S'étant permis d'oser
A notre lavandière
Dérober un baiser.
Sur notre pauvre homme
Il fallait voir comme
Frappant, frappant toujours,
Aussitôt la belle
Dru comme une grêle
Et sans lui faire un long discours,
Pan, pan, pan !
Tout en riant faisant pleuvoir
Les coups redoublés du battoir !

Malgré tout, le gros Pierre
A demandé sa main,
Et notre lavandière
Se mariera demain.
Qu'il la contrarie,
Bientôt je parie
Frappant, frappant toujours,
Elle fera rage,
Et dans le ménage
On entendra des alentours
Pan, pan, pan !
Car certes, il ne fait pas bon voir
Se mettre en danse son battoir.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2021-01-05
Line count: 52
Word count: 225