by Vincent d'Indy (1851 - 1931)

Lied maritime
Language: French (Français) 
Au loin, dans la mer, s'éteint le soleil,
et la mer est calme et sans ride;
le flot diapré s'étale sans bruit,
caressant la grêve assombrie;
Tes yeux, tes traîtres yeux sont clos,
et mon coeur est tranquille comme la mer.

Au loin, sur la mer, l'orage est levé,
et la mer s'émeut et bouillonne;
le flot jusqu'aux cieux s'érige superbe,
et croule en hurlant vers les abîmes.
Tes yeux, tes traîtres yeux si doux,
me regardent jusqu'au fond de l'âme,
et mon coeur torturé, mon coeur bienheureux
s'exalte et se brise comme la mer!

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 14
Word count: 95