by Maurice Bouchor (1855 - 1929)

La nuit était tranquilleet ténébreuse; à...
Language: French (Français) 
Available translation(s): CAT ENG
La nuit était [tranquille] et ténébreuse; à peine, 
Quelques [étoiles d'or illuminaient]2 l'ébène
  De ses grands cheveux déroulés,
[Qui sur mon cher amour, douce face éblouie,
Et tout comme une fleur du soir épanouie]3,
  Secouaient des parfums ailés.

Nous marchions tous les deux dans une extase telle
Que les anges trônant dans leur gloire immortelle
  N'en savant pas la volupté,
Et que le bruit divin de leurs luths est, je pense,
Moins doux qu'un amoureux et qu'un profond silence
  Par une sombre nuit d'été.

Et notre jeune amour, naissant de nos pensées,
S'éveillait sur le lit de cent roses glacées
  Qui n'avaient respiré qu'un jour ;
Et moi, je lui disais, pâle et tremblant de fièvre,
[Qu'on nous verrait mourir]4 le sourire à la lèvre,
  En même temps que notre amour.

E. Chausson sets stanzas 1, 3

About the headline (FAQ)

View original text (without footnotes)
1 Chausson: "pensive"
2 Chausson: "épingles d'or scintillaient dans"
3 Chausson: "Qui, sur nous, sur la mer lointaine et sur la terre/ Ensevelie en un sommeil plein de mystère"
4 Chausson: "Que nous mourrions tous deux,"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CAT Catalan (Català) (Salvador Pila) , copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Faith J. Cormier) , copyright © 2014, (re)printed on this website with kind permission


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Text added to the website between May 1995 and September 2003.
Last modified: 2014-06-16 10:01:22
Line count: 18
Word count: 131