Deux mélodies, poésies de J. Soulary

Song Cycle by Jules Costé (1828 - 1883)

Word count: 257

1. Rêves ambitieux [sung text not yet checked]

Si j'avais un arpent de sol, mont, val ou plaine,
Avec un filet d'eau, torrent, source ou ruisseau,
J'y planterais un arbre, olivier, saule ou frêne, 
J'y bâtirais un toit, chaume, tuile ou roseau. 

Sur mon arbre, un doux nid, gramen, duvet ou laine, 
Retiendrait un chanteur, pinson, merle ou moineau.
Sous mon toit, un doux lit, hamac, natte ou berceau,
Retiendrait une enfant, blonde, brune ou châtaine.

Je ne veux qu'un arpent ; pour le mesurer mieux, 
Je dirais à l'enfant la plus belle à mes yeux : 
« Tiens-toi debout devant le soleil qui se lève ;

« Aussi loin que ton ombre ira sur le gazon,
« Aussi loin je m'en vais tracer mon horizon :
« Tout bonheur que la main n'atteint pas n'est qu'un rêve !»

Authorship

See other settings of this text.

Confirmed with Sonnets, poèmes et poésies par Joséphin Soulary, Lyon, Imprimerie de Louis Perrin, 1864, page 5.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Le nid [sung text not yet checked]

Oh ! comme il chantait autrefois, 
Ce nid magique, au temps des sèves ! 
Dans mon cœur, plein de jeunes rêves, 
Oh ! combien gazouillaient de voix ! 

Oiseau du cœur, Amour timide,
Votre flanc pour fuir est ailé ; 
Le beau chanteur s'est envolé, 
Le cœur est mort, le nid est vide ! 

Il y couvait tant d'avenir ! 
Que reste-t-il de l'infidèle ? 
Une plume ôtée à son aile, 
Triste épave du souvenir ! 

Reviendra-t-il, l'enfant céleste ? 
Reviendra-t-il, l'oiseau béni ? 
Si je lui réparais son nid ! 
Si du cœur j'animais le reste ! 

Ah ! le même enfant au berceau 
Ne rentre pas deux fois de suite,
Et l'Amour, dans le nid qu'il quitte,
Ne revient pas plus que l'oiseau ! 

Authorship

Confirmed with Sonnets, poèmes et poésies par Joséphin Soulary, Lyon, Imprimerie de Louis Perrin, 1864, pages 286-287.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]