Les Uns et les Autres

Operetta by Max d'Ollone (1875 - 1959)

Word count: 0

?. Va ! sans nul autre souci[sung text not yet checked]

Va ! sans nul autre souci
Que de conserver ta joie !
Fripe les jupes de soie
Et goûte les vers aussi.

La morale la meilleure,
En ce monde où les plus fous
Sont les plus sages de tous,
C'est encor d'oublier l'heure.

Il s'agit de n'être point
Mélancolique et morose.
La vie est-elle une chose
Grave et réelle à ce point ?

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

1. Puisque tout n'est rien que fables[sung text not yet checked]

Puisque tout n'est rien que fables,
Hormis d'aimer ton désir,
Jouis vite du loisir
Que te font des dieux affables.

Puisqu'à ce point se trouva
Facile ta destinée,
Puisque vers toi ramenée
L'Arcadie est proche, -- va !

Va ! le vin dans les feuillages
Fait éclater les beaux yeux
Et battre les cœurs joyeux
À l'étroit sous les corsages...

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]