by Émile André (1838 - 1897)

Riquet à la Houppe
Language: French (Français) 
Une fois il était
Un p'tit prince effroyable,
Il se nommait Riquet,
Était laid comm' le diable.
Sur la tête il avait
De cheveux une houppe
C'qui fait qu'on l'appelait
Riquet à la Houppe.
La fée avait dit,
Quand il naquit :
Ce p'tit monstre-là s'ra tout plein d'esprit.

Dans un pays voisin
Naquit une princesse
Belle, adorable, enfin
Pleine de gentillesse.
Sa joue avait l'éclat
De la fleur fraîche éclose,
C'qui fait qu'on l'appela
La princesse Rose.
La fée avait dit,
Quand ell' naquit :
Ell' sera plus bêt' que n'importe qui.

Il advint une fois,
Que Riquet à la Houppe
Vit la princesse au bois
Et flamba comme étoupe.
Il demanda sa main,
Fit valoir sa noblesse :
« Vous êtes trop vilain, »
Lui dit la princesse.
« C'est vrai, » dit Riquet,
Je suis très laid,
Mais vous êtes bête comme un mulet.

De donner la beauté
Vous avez la puissance ;
Moi, j'ai la faculté
De donner la science.
Faites donc le souhait,
O ma belle princesse,
Que je ne sois plus laid,
Et ma laideur cesse.
Rendez-moi joli
Et bien bâti,
Et je vous donn'rai, moi, beaucoup d'esprit.

Aussitôt dit que fait.
Rose dit : « Je souhaite,
Mon cher monsieur Riquet,
Que vous changiez de tête. »
Riquet en change et dit :
« Madame, je souhaite
Que vous ayez d'l'esprit
Au lieu d'être bête ... »
La princesse en eut,
Chacun se plut
Et chez monsieur l'maire aussitôt s'en fuit.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-07-19
Line count: 55
Word count: 248