by Émile André (1838 - 1897)

Les souhaits ridicules
Language: French (Français) 
Il était une fois un pauvre bûcheron,
Dégoûté, fatigué de sa pénible vie.
« Pourquoi, » s'écriait-il en poussant un juron,
« Le ciel dont on dépeint la justice infinie,
Pourquoi le ciel jaloux n'a-t'il voulu jamais
Exaucer seulement un seul de mes souhaits ?
La mort est préférable
A mon sort misérable. »

Juste à ces mots, le diable en personne apparut
Et lui dit : « Parle, allons, j'exauce ta prière ! »
Vous concevez la peur que le bonhomme en eut !
Il s'écria de suite en se jetant par terre :
« Non, non, je ne veux rien ! » « Si fait, je te promets
D'exaucer pleinement tes trois premiers souhaits ;
Car je suis un bon diable,
Je suis très serviable. »

Notre homme rassuré revient à la maison,
Raconte en quatre mots tout à sa ménagère :
« Ça, réfléchissons bien, » dit-il, « avec raison,
Et ne demandons rien au diable à la légère. »
Le feu flambait. Il dit : « Qu'une aune de boudin
Ferait bien notre affaire en ce moment ! » Soudain
Le boudin, en cadence,
S'avance, ...vance, ...vance.

Lors sa femme lui dit : « Faut-il que tu sois sot !
Quand tu peux demander cinq cents billets, de mille,
Un empire, enfin tout, demander, gros nigaud,
Une aune de boudin ! Tu n'es qu'un imbécile ! »
A ces mots, le mari se fâche et crie : « Assez ! 
Tiens, je voudrais, » dit-il, «qu'il te pendit au nez ! »
V'lan ! le boudin se colle
Au nez de la vieill'folle.

« Je n'ai plu qu'un souhait, » dit notre bûcheron,
« Il ne tiendrait qu'à moi de posséder un trône !
Mais le puis-je ? La reine, un pareil laideron !
La reine, mon épouse, avec un nez d'une aune ! »
Puis, après maint soupir : « Je souhaite, » dit-il,
Que l'aune de boudin s'en vienne sur le gril. »
Et par une friture
Finit cette aventure.

Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-07-19
Line count: 40
Word count: 336