by Marcel Proust (1871 - 1922)

Mensonges
Language: French (Français) 
Si le bleu de l'opâle est tendre 

(Avec charme.)

Est-ce d'aimer confusément? 
Le clair de lune semble attendre 
Un cœur qui saura le comprendre. 
La douceur du ciel bleu sourit au cœur aimant. 
Si le bleu de tes yeux est triste 
Comme un doux regret qui persiste 
Est-ce d'aimer ce qui n'existe 
Pas en ce monde? Aimer est triste. 

(Calme.) 

Tes yeux vagues, tes yeux avides, 
Tes yeux profonds hélas! sont vides, 
Profonds et vides sont les cieux 
Et la tendresse du bleu pâle 

(Poco più lento.)

Est un mensonge dans l'opâle 
Et dans le ciel et dans ses yeux.

Dedication:
A Léon Delafosse qui, plus merveilleus que 
le Roi Midas qui changeait tout en or, 
change tout en harmonie, même les vers les plus 
sordides, à travers son inspiration et sous 
ses doigts magiques. 

Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2017-03-17
Line count: 18
Word count: 100