Dans huit jours, Métella, tu seras mon...
Language: French (Français) 
Dans huit jours, Métella, tu seras mon épouse :
Le bandeau virginal, détaché de ton front,
Ne mettra plus d'obstacle à ma bouche jalouse ;
En voyant ton bonheur, les vierges t'envîront !
Je t'aime, ô Métella, ma belle fiancée !
Ton sourire est plus doux que celui de Vénus !
Plus ronds sont les contours de ta taille élancée,
Plus pure la blancheur de tes bras demi-nus !
Oh ! laisse-les ainsi pendre de ta tunique !
Laisse ton pallium s'ouvrir sur ton cou blanc !
Laisse se dérouler de leur voile pudique
Tes cheveux, imprégnés des parfums d'Orient !
Ensemble abandonnons la ville populeuse !
Fuyons ces atrias encombrés de clients !
Que nous font le forum et la foule envieuse ?
Que nous font les tribuns, les prêtres, les tyrans?
Viens, fuyons vers Tibur, où les nuits sont si belles !
Je sais un lieu désert, du Silence habité :
Nous nous endormirons au bruit des cascatelles,
Près du temple secret de Vénus Astarté.

About the headline (FAQ)

Confirmed with Alfred Blot, Idéales poésies, Paris, Librairie internationale, 1870, pages 58-59.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

Text added to the website: 2019-05-03 00:00:00
Last modified: 2019-05-23 14:15:55
Line count: 20
Word count: 167