by Edmond Roche (1828 - 1861)

L'éventail de Suzette
Language: French (Français) 
Ma Suzon reposait seulette :
Elle rêvait,
Et l'amour veillait en cachette
A son chevet ;

Il posait, se glissant près d'elle
Sans l'éveiller,
Son carquois d'or sur la dentelle
De l'oreiller.

« O Suzon ! » disait le perfide,
« Pour tes beaux yeux
J'ai quitté les jardins de Gnide,
J'ai fui les Dieux. »

Et plus léger que l'hirondelle,
Qui fend l'azur,
Il caressait du bout de l'aile
Son front si pur ...

« Je vous tiens, monsieur le volage ! »
Lui dit Suzon,
« Entrez ! entrez dans cette cage,
Vite en prison. »

Mais lui, riant en vrai rebelle
De cet arrêt,
S'échappe, abandonnant une aile,
Et disparait.

Il a réveillé ma Suzette
En se sauvant ;
L'aile blanche, en sa main fluette,
Palpite au vent.

Elle songe et la considère
Très en détail ;
« Tiens ! » se dit-elle, « j'en vais faire
Un éventail. »

On va quérir lames d'ivoire,
Paillons d'or pur,
Glands et cordons, rubans de moire
Couleur d'azur.

Chaque soir, l'éventail repose
Jusqu'au matin
Dans un coffret de bois de rose
Et de satin.

Mais, hélas ! depuis, que d'œillades,
De billets doux !
Que de soupirs, de sérénades !
J'en suis jaloux.

Chaque soir, mon âme inquiète
Est en travail :
Maudits soient l'amour et Suzette
Et l'éventail !

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-09-01
Line count: 48
Word count: 221