by François Villon (1431 - 1463)

En revenant du bois, l'autre hier
Language: French (Français) 
En revenant du bois, l'autre hier, 
J'ouys le doulx chant des oiseaux, 
Le rossignol au franc gosier, 
Merles, allouettes, estourneaux.
En revenant vers mes aigneaulx,
Ouys chanter dedans le boys 
Bergiere faisant des chappeaulx : 
Ce fut la plus belle des trois.

Dedans le boys je m'en allay, 
Trouvay Margot et Marion,
Soubs les fueilles d'un boys ramé,
Qui chassoyent lez un buisson.
Je les saluay par leur nom,
D'aymer les priay plusieurs fois, 
Mais l'une me respondit : Non !
Ce fut la plus belle des trois. 

Esconduitz fuz, j'eus desplaisir,
De deul rompis mon flageollet : 
Quand je leur viz leurs fleurs cueillir
Je leur requis un chappelet. 
Dessoubz l'ombre d'ung buyssonnet 
Allasmes faire nos degois. 
L'une me donna un boucquet :
Ce fut la plus belle des trois. 

« Puisqu'ainsi est mes bergerettes, 
Pour mesouen adieu vous dy. 
Vous estes un peu trop fierettes. » 
L'une des trois me respondy :
« Robinet, retourne lundy » !
Une œillade feist de guingois 
Et un signe que j'entendy :
Ce fut la plus belle des trois. 

Franc messagier, rossignollet,
Vas à la belle, sans cesser,
Et luy dy que, sans plus de plaid,
Me conviendra mes jours finer, 
Car sans elle ne puis durer ;
Plus ne vivray, mourir m'en voys. 
Adieu celle que j'ay tant cher...
J'entends la plus belle des trois.

About the headline (FAQ)

Confirmed with Œuvres complètes de François Villon, ed. by Paul Lacroix, Paris, Ernest Flammarion, 1879, pages 237-238.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2020-10-31
Line count: 40
Word count: 225