by Henri Cazalis (1840 - 1909), as Jean Lahor

Litanies
Language: French (Français) 
Ô femmes, douceur de la terre, 
Ce qui console encor le mieux 
L'âme triste et la désaltère, 
Ce sont les clartés de vos yeux. 

On va vers l'Art, vers la Nature, 
Vers tout ce qui donne un baiser :
Cette soif de lumière pure, 
Vous savez seules l'apaiser. 

Vainement l'on s'en veut défendre, 
Chercher au delà des amours : 
La musique encor la plus tendre, 
C'est en vos voix qu'elle est toujours ; 

Et c'est encore à vos mensonges, 
Murmurés en des mots charmants, 
Que s'endorment le mieux nos songes, 
Nos souffrances et nos tourments.

Confirmed with Œuvres de Jean Lahor. L'illusion, Paris, Alphonse Lemerre, 1906, page 100.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2018-12-06
Line count: 16
Word count: 95