by Pierre-Ange Vieillard (1778 - 1862)

Herminie
Language: French (Français) 
Available translation(s): ITA
Récit:
 Quel trouble te poursuit, malheureuse Herminie?
 Tancrède est l'ennemi de mon Dieu, de ma loi;
 Du trône paternel ses exploits m'ont bannie;
 Il a porté le ravage et l'effroi
 Dans les cités de la triste Syrie.
 Par lui j'ai tout perdu, tout! jusqu'à mon repos,
 Jusqu'à la haine, hélas! pour l'auteur de mes maux.
 Oui, Tancrède, à tes lois en amante asservie,
 Je chéris le poids de mes fers,
 Je chéris les tourments que pour toi j'ai soufferts.

Air:
 Ah! Si de la tendresse où mon cœur s'abandonne
 Je devais obtenir le prix dans ton amour,
 Dieux! avec quel transport je bénirais le jour
 Où je l'aurais conquis en perdant ma couronne!
 Mais je t'adore, hélas! sans retour, sans espoir.
 Chaque instant de mes feux accroît la violence.
 Mon cœur brûle! et ma bouche est réduite au silence,
 Et mes yeux ne peuvent plus te voir...
 Ah! Si de la tendresse, etc.

Récit:
 Que dis-je? où s'égarent mes vœux?
 De l'excès du malheur quand je suis menacée,
 Je me livre aux amours d'une flamme insensée.
 Bientôt dans un combat affreux,
 De Tancrède et d'Argant la haine se signale.
 Déjà, dans une lutte à tous les deux fatale,
 Tancrède triomphant a d'un sang généreux
 Marqué ses exploits glorieux.
 Si, n'écoutant que l'ardeur qui l'anime,
 De sa force abattue il prévient le retour,
 D'un héroïque effort il tombera victime...
 Mortel effroi pour mon amour!

Air:
 Arrête! Arrête! Cher Tancrède,
 Je frémis du péril où tu cours!
 Le coup qui menace ta tête,
 En tombant trancherait mes jours.
 J'exhale en vain ma plainte fugitive.
 Je l'implore, il ne m'entend pas.
 Arrête! Arrête! Cher Tancrède, etc.

 Que Clorinde est heureuse! Au milieu des combats,
 De son sexe abjurant la faiblesse craintive;
 Le courage guide ses pas.
 Que je lui porte envie! A ces murs suspendue,
 Son armure frappe ma vue.
 Si j'osais m'en couvrir!... Si, trompant tous les yeux,
 Sous cette armure aux périls consacrée,
 Je fuyais d'Aladin le palais odieux,
 Et du camp des chrétiens allais tenter l'entrée!
 Mais, que dis-je? Que dis-je? Mon faible bras
 Pourrait-il soutenir sa redoutable lance?
 Tancrède va mourir peut-être, et je balance!
 C'est trop tarder, je cours l'arracher au trépas.

Air:
 Venez, venez, terribles armes!
 Venez, venez, fiers attributs de la valeur!
 Cessez, cessez d'exciter les alarmes!
 Protégez l'amour, protégez le malheur!

Prière:
 Dieu des chrétiens, toi que j'ignore,
 Toi que j'outrageais autrefois,
 Aujourd'hui mon respect t'implore.
 Daigne écouter ma faible voix!
 Guide ta tremblante ennemie
 Près de ton vengeur généreux!
 Tu deviens le dieu d'Herminie,
 Si tu rends Tancrède à mes vœux.
 Dieu des chrétiens, toi que j'ignore, etc.
 Venez, venez, terribles armes, etc.
 Oui ! Oui ! Sous cette armure aux périls consacrée,
 Du camp des chrétiens je vais tenter l'entrée.
 Dieu des chrétiens, toi que j'ignore, etc.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations, and transliterations (if applicable):

  • ITA Italian (Italiano) (Ferdinando Albeggiani) , title 1: "Erminia", copyright © 2012, (re)printed on this website with kind permission


Researcher for this text: Ferdinando Albeggiani

This text was added to the website: 2008-04-26
Line count: 74
Word count: 464