by Augusta Mary Anne Holmès (1847 - 1903)

Les griffes d'or
Language: French (Français) 
« Tu m'a pris le cœur dans tes griffes d'or
Et tes cheveux d'or ont lié ma vie.
O désir cruel d'un cruel trésor !
Tu broyas mon cœur sous tes griffes d'or,
Et tes fauves yeux m'ont donné l'envie
De perdre à jamais mon âme asservie
Dans l'Enfer divin qui me fuit encor !
Tu perças mon cœur de tes griffes d'or,
Et mon sang ruisselle,
Et dans ma blessure
Ton dédain, aigu comme une morsure,
Infiltre un venin qui lancine et mord !
Mais je veux mourir sous tes griffes d'or,
Te laissant goûter cette affreuse joie
D'écraser mon cœur dans tes mains de soie
Comme un fruit que l'on broie,
En déchirant ta proie
Qui défaille et se noie
Dans la mort ! »

Oui, j'ai pris ton cœur dans mes griffes d'or
Et mes cheveux d'or ont lié ta vie,
Mais je t'ai promis un divin trésor !
J'ai broyé ton cœur sous mes griffes d'or,
Mais je t'ai fait l’âme à jamais ravie
Par le cher espoir et l'ardente envie
De l'Enfer divin que je t'offre encor !
J’ai percé ton cœur de mes griffes d'or,
Mais un astre a lui dans chaque blessure,
Et ta voix, qui pleure de ma morsure,
S'est plainte en des chants qui vaincront la mort !
Si tu veux mourir sous mes griffes d'or,
Tu sauras l'extase où l'âme se noie !
Oui, ton cœur sera dans mes mains de soie
Comme un fruit que l'on broie,
Mais je donne à ma proie
Le rêve d'une joie
Sans remord !

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Settings in other languages, adaptations, or excerpts:


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-06-29
Line count: 37
Word count: 261