Plaintes de Marie Stuart
Language: French (Français) 
En vain de ma douleur affreuse,
Ces murs sont les tristes échos!
En songeant que je fus heureuse,
Je ne fais qu'accroître mes maux!
A travers ces grilles terribles,
Je vois les oiseaux dans les airs;
Ils chantent leurs amours paisibles,
Et moi, je pleure dans les fers!

Quel que soit le sort qui m'accable,
Mon coeur saura le soutenir,
Infortunée et non coupable,
Je prends pour juge l'avenir,
Perfide et barbare ennemie,
L'on détestera tes fureurs,
Et sur la tombe de Marie,
La pitié versera des pleurs!

Voûtes sombres, séjour d'alarmes,
Lieux au silence destinés,
Ah! qu'un jour passé dans les larmes,
Est long pour les infortunés!
Les vents sifflent, le hibou crie,
J'entends une cloche gémir.
Tout dit à la triste Marie:
Ton heure sonne, il faut mourir!

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Auditorium du Louvre

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 24
Word count: 130