by Anonymous / Unidentified Author

La pastorelle
Language: French (Français) 
Il faut aimer dès qu'on sçait plaire,
Iris, on ne plaît pas toujours. 
  Jeune bergère, 
  La grande affaire  
Est de profiter des beaux jours.
  Le seule mistère 
  Est nécessaire
Dans le temps es tendres amours.

Je cesserois de me défendre
S'il étoit des amants discrets:
  Ils ont l'aire tendre, 
  Sçavent surprendre, 
Et ne gandent point de secrets ;
  Ah ! por me rendre, 
  Faut-il attendre
Que l'Amour en fasse un exprès ?

Ne craignez pas que je caquette ;
Soyez sensible à mes soûpirs :
  J'ay sur l'herbette
  D'une Brunette
Écoûté cent fois les soûpires
  Sans l'Indiscrette,
  Sans la Folette, 
On n'auroit point sçû mes plaisirs. 

Je veux de la persévérance
Dans l'Amant dont je feray choix :
  Ce n'est, je pense,
  Que l'Inconstance
Qui vous engage sous me loix;
  Quelle assurance,
  Quelle apparence,
Que vous ne changiez qu'une fois ?

Hélas! pour une amour nouvelle, 
L'Incostance a brisé ses nœuds :
  Mon âme est telle, 
  Qu'elle eût pour elle
Toûjours brûlé de mêmes feux ;
  Iris, plus belle
  Et plus fidelle, 
Fixera pour jamais mes vœux.

Je sens que mon cœur m'abandonne,
Tircis, tu triomphes de moy :
  L'Amour ordonne 
  Que je te donne
Un gage assûré de ma foy;
  Ah ! je frissonne ! 
  Je te pardonne,
Cher amant, Iris est à toy.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Saúl Botero Restrepo

This text was added to the website: 2011-04-30
Line count: 48
Word count: 215