by Antoine Vincent Arnault (1766 - 1834)

Oscar et Dermide
Language: French (Français) 
Toi qui, près de ma bien-aimée, 
unis tes accents à ma voix; 
toi qui, muette sous mes doigts, 
languis loin d'elle inanimée. 
O ma harpe, adoucis l'ennui 
qui dévore un amant fidèle. 
Si mon âme est triste aujourd'hui, 
que tes chants soient tristes comme elle. 
Morven, dans ses forets paisibles, 
possédait deux cœurs vertueux; 
également braves tous deux, 
tous deux également sensibles. 
Vaincre fut long-temps leur seul art, 
chasseur et guerrier intrépide, 
Dermide égalait seul Oscar, 
Oscar égalait seul Dermide.

Sur ce tombeau, couvert de mousse, 
le chevreuil vient souvent brouter. 
L'onde à rêver semble inviter 
l'âme mélancolique et douce. 
Le barde, instruit de ces malheurs, 
a l'avenir les fait entendre. 
Puissé-je obtenir tous les pleurs 
que son récit m'a fait répandre!

An imitation of "Ossian" (MacPherson). See Oscar's Death.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Saúl Botero Restrepo

This text was added to the website: 2011-04-30
Line count: 24
Word count: 122