The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Livre de poésies

Word count: 623

by Jean-Louis Petit (b. 1937)

Show the texts alone (bare mode).

1. L'alouette [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship

See other settings of this text.


Extrême braise du ciel et première ardeur du jour
 [ ... ]


This text may be protected by copyright under Canadian copyright law, so we will not display it until we obtain permission to do so or discover it is public-domain.

2. Le taureau [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship

See other settings of this text.


Il ne fait jamais nuit quand tu meurs
 [ ... ]


This text may be protected by copyright under Canadian copyright law, so we will not display it until we obtain permission to do so or discover it is public-domain.

3. Solitude

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Je me suis réveillé sous l'azur de l'absence
 . . . . . . . . . .

[--- The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. ---]

4. Chanson de Barberine [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Victoria de Menil) , "Handsome knight, you who leave for war", copyright ©, (re)printed on this website with kind permission


Beau chevalier qui partez pour la guerre,
Qu'allez-vous faire
Si loin d'ici ?
Voyez-vous pas que la nuit est profonde,
Et que le monde
N'est que souci ?

Vous qui croyez qu'une amour délaissée
De la pensée
S'enfuit ainsi,
Hélas ! hélas ! chercheurs de renommée,
Votre fumée
S'envole aussi.

Beau chevalier qui partez pour la guerre,
Qu'allez-vous faire
Si loin de nous ?
J'en vais pleurer, moi qui me laissais dire
Que mon sourire
Était si doux.


First published in La Quenouille de Barberine, a comedy in two acts, Éd. La Revue des Deux Mondes, 1835.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

5. Sensation [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): CZE ITA

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ITA Italian (Italiano) (Ferdinando Albeggiani) , "Sensazione", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission


Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Réveur, j'en sentirai la fraîcheur mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tète nue ! 

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infïni me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien
Par la Nature, -- heureux comme avec une femme.


Submitted by John Versmoren

6. La chanson des ingénues [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.


Nous sommes les Ingénues
Aux bandeaux plats, à l'oeil bleu
Qui vivons presque inconnues
Dans les romans qu'on lit peu...

Nous allons entre lacées
Et le jour n'est pas plus pur
Que le fond de nos pensées,
Et nos rêves sont d'azur...

Et nous courons par les près,
Et rions et babillons
Des aubes jusqu'aux vesprées,
Et chassons aux papillons...

Et des chapeaux de bergères
Défendent notre fraîcheur,
Et nos robes, si légères
Sont d'une extrême blancheur

Les Richelieux, les Caussades,
Et les chevaliers Faublas
Nous prodiguent les oeillades,
Les saluts et les "Hélas!"

Mais en vain, et leurs mimiques
Se viennent casser le nez
Devant les plis ironiques
De nos jupons détournées...

Et notre candeur se raille 
Des imaginations 
De ces [raseurs]1 de muraille
Bien que parfois nous sentions

Battre nos coeurs sous nos man tes
A des pensers clandestins.
En nous sachant les amantes
Futures des libertins.


View original text (without footnotes)
1 Koechlin: "rôdeurs"

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

7. Sonnet

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


L’an se rajeunissait en sa verte jouvence
 . . . . . . . . . .

[--- The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. ---]

8. Schistes

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Grande bataille du passé, on exhume aujourd'hui vos travaux
 . . . . . . . . . .

[--- The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. ---]

This text may be protected by copyright under Canadian copyright law, so we will not display it until we obtain permission to do so or discover it is public-domain.

9. Fiez-vous y [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Fiez-vous-y ! 
À qui ? 
En quoi ? 
Comme je vois, 
Rien n’est sans si. 

Ce monde-ci 
A si 
Peu foi. 
Fiez-vous-y ! 

Plus je n’en dis, 
N’écris, 
Pour quoi ? 
Chacun j’en crois 
S’il est ainsi ; 
Fiez-vous-y !


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

10. En Arles [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Dans Arles, où sont les Aliscams,
Quand l'ombre est rouge, sous les roses,
Et clair le temps,

Prends garde à la douceur des choses. 
Lorsque tu sens battre sans cause
Ton coeur trop lourd ;

Et que se taisent les colombes :
Parle tout bas, si c'est d'amour,
Au bord des tombes.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

11. La soirée avec monsieur Teste [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


« La bêtise n’est pas mon fort. J’ai vu beaucoup d’individus, 
j’ai visité quelques nations, j’ai pris ma part d’entreprises 
diverses sans les aimer, j’ai mangé presque tous les jours, 
j’ai touché à des femmes. Je revois maintenant quelques 
centaines de visages, deux ou trois grands spectacles, 
et peut-être la substance de vingt livres. Je n’ai pas 
retenu le meilleur ni le pire de ces choses : est resté 
ce qui l’a pu.


Note: this is a prose text. The line breaks are arbitary.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

12. Tristesse [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.


J'ai perdu ma force et ma vie,
[Et]1 mes amis et ma gaieté ;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
[Quand je l'ai comprise et sentie]2,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.


View original text (without footnotes)
1 omitted by Liszt.
2 Liszt: "Quand je l'ai comprise, quand je l'ai sentie"

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

13. Me rendras-tu [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Me rendras-tu, rivage basque, 
Avec l'heur envolé 
Et tes danses dans l'air salé,
Deux yeux, clairs sous le masque.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works