3 Poèmes de Verlaine

Song Cycle by Guy Sacre (b. 1948)

Word count: 222

1. Dans l'interminable ennui [sung text checked 1 time]

Dans l'interminable
Ennui de la plaine,
La neige incertaine
Luit comme du sable.

Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune.
On croirait voir vivre
Et mourir la lune.

Comme des nuées
Flottent gris les chênes
Des forêts prochaines
Parmi les buées.

Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune.
On croirait vivre
Et mourir la lune.

Corneilles poussives,
Et vous, les loups maigres,
Par ces bises aigres
Quoi donc vous arrive?

Dans l'interminable
Ennui de la plaine
La neige incertaine
Luit comme du sable . . .

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Corinne Orde) , "In the endless tedium of the plain", copyright © 2008, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Geoffrey Wieting

2. L'heure du berger [sung text checked 1 time]

La lune est rouge au brumeux horizon;
Dans un brouillard qui danse, la prairie
S'endort fumeuse, et la grenouille crie
Par les joncs verts où circule un frisson.

Les fleurs des eaux referment leurs corolles;
Des peupliers profilent aux lointains
Droits et serrés, leurs spectres incertains;
Vers les buissons errent les lucioles;

Les chats-huants s'éveillent, et sans bruit
Rament l'air noir avec leurs ailes lourdes,
Et le zénith s'emplit de lueurs sourdes
Blanche, Vénus émerge, et c'est la Nuit.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Corinne Orde) , "The shepherd's hour", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Pierre Mathé) , "Die Schäferstunde", copyright © 2012, (re)printed on this website with kind permission
  • HUN Hungarian (Magyar) (Tamás Rédey) , "Pásztoróra", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission
  • HUN Hungarian (Magyar) (Tamás Rédey) , "Pásztoróra", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Corinne Orde

3. La fuite est verdâtre et rose [sung text checked 1 time]

La fuite est verdâtre et rose 
Des collines et des rampes,
Dans un demi-jour de lampes 
Qui vient brouiller toute chose. 

L'or sur les humbles abîmes,
Tout doucement s'ensanglante,
Des petits arbres sans cimes,
Où quelque oiseau faible chante. 

Triste à peine tant s'effacent 
Ces apparences d'automne.
Toutes mes langueurs rêvassent, 
Que berce l'air monotone.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]