Écoute-s'il-pleut, trois calligrammes de Guillaume Apollinaire pour soprano et marimba

by Alexandre Jamar (b. 1995)

Word count: 229

1. Il pleut [sung text not yet checked]

Il pleut des voix de femmes comme si elles
étaient mortes même dans le souvenir
c'est vous aussi qu'il pleut merveilleuses
rencontres de ma vie ô gouttelettes
et ces nuages cabrés se prennent à hennir
tout un univers de villes auriculaires
écoute s'il pleut tandis que le regret et
le dédain pleurent une ancienne musique
écoute tomber les liens qui te retiennent
en haut et en bas

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Korin Kormick) , "It rains", copyright © 2002, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Julia Henning) , "Es regnet", copyright © 2019, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Il pleut lentement [sung text not yet checked]

Il pleut lentement il fait froid
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

3. Écoute s'il pleut écoute s'il pleut [sung text not yet checked]

Écoute s’il pleut écoute s’il pleut
puis écoutez tomber la pluie si tendre et si douce
soldats aveugles perdus parmi les chevaux de frise sous la lune liquide
des Flandres à l’agonie sous la pluie fine la pluie si tendre et si douce
confondez-vous avec l’horizon beaux êtres invisibles sous la pluie fine
la pluie si tendre la pluie si douce

Les longs boyaux où tu chemines
Adieu les cagnats d’artilleurs
Tu retrouveras
La tranchée en première ligne
Les éléphants des pare-éclats
Une girouette maligne
Et les regards des guetteurs las
Qui veillent le silence insigne
Ne vois-tu rien venir

au Périscope

La balle qui froisse le silence
Les projectiles d’artillerie qui glissent
Comme un fleuve aérien
Ne mettez plus de coton dans les oreilles
Ça n’en vaut plus la peine
Mais appelez donc Napoléon sur la tour
Allô
Le petit geste du fantassin qui se gratte au cou où les totos
le démangent
La vague
Dans les caves
Dans les caves

Authorship

Go to the single-text view

Researcher for this text: Malcolm Wren [Guest Editor]