Épigrammes et Madrigaux

by Jean-Michel Damase (1928 - 2013)

Word count: 150

1. Rions, chantons, ô mes amis ! [sung text not yet checked]

Rions, chantons, ô mes amis,
Occupons-nous à ne rien faire,
Laissons murmurer le vulgaire.
Le plaisir est toujours permis.
Que notre existence légère
S’évanouisse dans les jeux.
Vivons pour nous, soyons heureux,
N'importe de quelle manière.
Un jour il faudra nous courber
Sous la main du temps qui nous presse ;
Mais jouissons dans la jeunesse,
Et dérobons à la vieillesse
Tout ce qu'on peut lui dérober.

Authorship

Go to the single-text view

Confirmed with John Bayley, Pushkin: A Comparative Commentary, Cambridge, Cambridge University Press, 1971, page 34.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Quand vous méditez un projet 

Quand vous méditez un projet
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

3. Oranger dont la voûte épaisse [sung text not yet checked]

Oranger dont la voûte épaisse 
Servit à cacher nos amours, 
Reçois et conserve toujours 
Ces vers, enfans de ma tendresse; 
Et dis à ceux qu'un doux loisir 
Amènera dans ce bocage, 
Que si l'on mourait de plaisir, 
Je serais mort sous ton ombrage.

Authorship

See other settings of this text.

Note: modernized spelling would change "enfans" to "enfants"

Researcher for this text: Ted Perry

4. Au moment de nous séparer 

Au moment de nous séparer
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

5. Si vous êtes dans la détresse 

Si vous êtes dans la détresse,/ Mes chers amis, cachez-le bien
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

6. Jeune, j'aimais ce temps de mon bel âge 

Jeune, j'aimais ce temps de mon bel âge
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

7. C'est trop en des vœux superflus 

C'est trop en des vœux superflus
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

8. Bel arbre, pourquoi conserver [sung text not yet checked]

Bel arbre, pourquoi conserver 
Ces deux noms qu'une main trop chère 
Sur ton écorce solitaire 
Voulut elle-même graver ? 
Ne parle plus d'Eléonore ; 
Rejette ces chiffres menteurs ; 
Le temps a désuni les cœurs 
Que ton écorce unit encore.

Authorship

See other settings of this text.

First published in 1778 in Poésies érotiques par M. le Chevalier de Parny under the title "À un Myrte". Confirmed with Œeuvres de Parny. Élégies et Poésies Diverses. Nouvelle Édition, ed. by M. Sainte-Beuve, Paris, Garnier Frères, 1862, page 99.


Researcher for this text: Ted Perry

9. Les voilà ces cheveux que le temps a blanchis ! 

Les voilà ces cheveux que le temps a blanchis !
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship