Pour les funérailles d'un soldat

Set by Lili Boulanger (1893 - 1918), "Pour les funérailles d'un soldat", 1912 [ baritone, chorus, and piano (3 hands) ]  [sung text checked 1 time]

Note: this setting is made up of several separate texts.


Qu'on voile les tambours que le prêtre s'avance.
À genoux, compagnons, tête nue, et silence.
Qu'on dise devant nous la prière des morts.
Nous voulons au tombeau porter le capitaine.
Il est mort en soldat sur la terre chrétienne.
L'âme appartient à Dieu ; l'armée aura le corps.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]


[Si ces rideaux de pourpre et ces ardents nuages]1
Que chasse dans l'éther le souffle des orages,
Sont des guerriers couchés dans leurs armures d'or,
Penche-toi, noble cœur, sur ces vertes collines,
Et vois tes compagnons briser leurs javelines
Sur cette froide terre, où ton corps est resté !

Authorship

View original text (without footnotes)
1 Boulanger: "Si en rideaux de pourpre et en ardents nuages"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]