by Charles Hubert Millevoye (1782 - 1816)

Fleur mourante et solitaire
Language: French (Français) 
Fleur mourante et solitaire, 
Qui fus l'honneur du vallon, 
Tes débris jonchent la terre 
Dispersés par l'aquilon. 

La même faulx nous moissonne, 
Nous cédons au même Dieu : 
Une feuille t'abandonne,
Un plaisir nous dit adieu.  

Chaque jour le temps nous vole 
Un goût, une passion ; 
Et chaque instant qui s'envole 
Emporte une illusion.

L'homme, perdant sa chimère, 
Se demande avec douleur 
Quelle est la plus éphémère  
De la vie ou de la fleur.

About the headline (FAQ)

Confirmed with Charles Hubert Millevoye, Belzunce: Poèmes, suivis d'autres poèsies, Second edition, Paris, Giguet et Michaud, 1809, page 159.


Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):

Settings in other languages, adaptations, or excerpts:


Researcher for this text: Melanie Trumbull

This text was added to the website: 2016-01-10
Line count: 16
Word count: 75