by Armand Silvestre (1837 - 1901)

À celle qui revient
Language: French (Français) 
Puisque vous êtes revenue, 
Le soleil peut bien s'en aller. 
Sa douceur m'était moins connue 
Que la douceur de vous parler ; 

Que la douceur de vous entendre, 
Et de sentir un cœur ami,
Comme une aile d'oiseau s'étendre 
Jusque sur mon cœur endormi ! 

Si l'été vous eût retenue, 
Je l'aurais suivi d'un regret... 
Que m'importe s'il disparaît, 
Puisque vous êtes revenue ! 

Confirmed with Armand Silvestre, Les ailes d'or: poésies nouvelles 1878-1880, Paris, Éd. G. Charpentier, 1880, pages 209-210.


Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2016-01-13
Line count: 12
Word count: 64