by Gustave Nadaud (1820 - 1893)

J'écoutais de ma fenêtre
Language: French (Français) 
J'écoutais de ma fenêtre
Un oiseau qui fredonnait ;
C'était un merle peut-être
ou peut-être un sansonnet.

Il m'éveillait dès l'aurore,
Je l'entendais jusqu'au soir ;
La nuit il chantait encore,
Et je ne pouvais le voir.

Lors, je dis au chanteur sombre:
« Tous les jardins sont fleuris,
Tous les bosquets sont plein d'ombre,
Pourquoi rester à Paris ?

Ici la feuille est flétrie
Au premier souffle d'Été ;
Va goûter dans ta patrie
L'air pur de la liberté ! »

J'en aurais dit davantage,
Un soupçon vint m'arrêter ...
Sans doute il était en cage ;
Mais alors pourquoi chanter ?

About the headline (FAQ)

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-05-17
Line count: 20
Word count: 103