O Dieu, donne moy delivrance
Language: French (Français) 
Available translation(s): ENG
O Dieu, donne moy delivrance
De cest homme pernicieux :
Preserve moy de la nuisance
De cest homme malicieux.
Luy et les siens qui le ressemblent
Brassent en leur cœur mille maux,
Et me preparent et assemblent
Tous les jours combats tous nouveaux.
Leurs fausses langues outrageuses
Ils affilent comme un serpent,
Et sous leurs levres venimeuses
Venim de vipere s’espand.
Garde moy de la main cruelle
Du meschant, preserve mes pas
De l’outrageux, qui par cautelle
Me veut precipiter en bas.
Les orgueilleux m’ont par finesse
Leurs peiges et rets estendus,
Lors j’ay dit en ferme fiance,
Tu es mon Dieu, ô Eternel,
Veuilles octroyer audience
A ma clameur, Dieu supernel.
Dieu, mon maistre et mes fortes armes,
Pour me garder en tout meschef,
C’est toy qui au jour des alarmes
As couvert et muni mon chef.
N’octroye aux meschans qui me grevent,
Seigneur, l’effect de leurs desirs.
Et ne souffre point qu’ils s’eslevent,
Amenant à fin leurs plaisirs.

Le chef de ceste compagnie
Qui m’enclost, puisse recevoir
Sur soy l’ennuy et fascherie
Que sa langue m’a faict avoir.
Charbons leur tombent sur la teste,
Dieu les abisme tellement
Par sa foudroyante tempeste
Qu’ils n’en relevent nullement.
L’homme pervers en son langage
Sur terre establi ne sera,
L’homme adonné à faire outrage,
Le mal qu’il fait le chassera. 
Je sçay que Dieu fera justice
A celuy qui est affligé,
Et qui fait au pure injustice
Un jour par luy sera jugé.
Pour vray ton nom plein d’excellence,
Seigneur, les justes chanteront
Et pour jamais en ta presence
Les droituriers habiteront.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (David Wyatt) , copyright © 2017, (re)printed on this website with kind permission


Researcher for this text: David Wyatt

This text was added to the website: 2017-02-17
Line count: 50
Word count: 261