by Michel de Bonneval (d. 1766)

Je n'entends plus dessous l'ormeau
Language: French (Français) 
Je n'entends plus dessous l'ormeau 
  Le Berger que j'adore ;
Il n'enfle plus son chalumeau 
  Au lever de l'aurore.
Je le préférais à ses rivaux ;
Il ne cessait de me faire 
    Pour me plaire 
  De petits airs nouveaux.

C'est le Berger le plus parfait 
  Qui soit dans le village,
Tout ce qu'il dit, tout ce qu'il fait ;
  Sans qu'on y pense, engage :
Je le préférais &c. 

Que j'ai de regret à son cœur ;
  Un autre objet l'engage.
Il était fait à mon humeur,
  J'aimais son badinage ;
Je le préférais &c. 

Mon jardinet il arrosait 
  Trois fois la matinée ;
  Trois fois le soir recommençait
  Pour finir la journée :
Je le préférais &c. 

About the headline (FAQ)

Confirmed with Essai sur la musique ancienne et moderne, Tome Quatrième, Livre Sixième, Paris, Ph.-D. Pierres, 1780, pages 39-40.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Text added to the website: 2020-01-06 00:00:00
Last modified: 2020-01-06 20:25:08
Line count: 23
Word count: 118